Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les Amis de la Terre dénoncent les investissements des banques européennes dans les agrocarburants

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'organisation écologiste Les Amis de la Terre a publié le 19 mai un nouveau rapport sur le financement européen des agrocarburants en Amérique latine qui dénonce l'implication des plus grandes banques françaises dont BNP Paribas, la Société Générale, le Crédit Agricole, Natixis, Banque Populaire ou encore Axa parmi les sources de financement.

Selon le rapport des Amis de la Terre, des milliards d'euros d'investissements auraient été réalisés par les plus grandes banques européennes dont HSBC, BNP Paribas, Barclays ou UBS, dans la production et le commerce de sucre de canne, de fèves de soja et d'huile de palme en Amérique latine.

Toutes les grandes banques européennes ont investi des milliards d'euros ces dernières années dans les entreprises lucratives de production d'agrocarburants comme Cargill, Bunge, ADM, Cosan et Brasil Ecodiesel. Plusieurs de ces entreprises ont été impliquées et condamnées pour leurs activités illégales en Amérique latine, dénonce Sébastien Godinot, coordonnateur des campagnes aux Amis de la Terre.

Les Amis de la Terre demandent aux banques françaises impliquées de cesser immédiatement leur participation à l'expansion rapide des agrocarburants, qui aggravent la déforestation à grande échelle et les conflits sociaux, menacent la souveraineté alimentaire dans un contexte de crise mondiale et ne répondent pas au défi du changement climatique. L'organisation écologiste demande également à la Commission Européenne la révision de son objectif de 10% d'agrocarburants obligatoires dans les transports d'ici 2020.

Réactions1 réaction à cet article

 
manger et conduire, c'est possible.

j'affirme qu'il est possible de développer, à grande échelle, les biocarburants ou plus précisemment les biodiesel en participant à la reforestation, en développant l'alimentaire, en utilisant des terres à usage non agricole.
je souhaiterai en parler de vive voix avec un responsable d'Amis de la Terre, Sébastien Godinot, par exemple.

Anonyme | 05 octobre 2008 à 11h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Prosonic Flow B 200 : débitmètre ultrasonique Biogaz Endress+Hauser