En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'INERIS compare les instruments visant à réduire les émissions de NOx des transports

Transport  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Pour le compte du Ministère du développement durable, l'INERIS a étudié six instruments politiques qui pourraient être appliqués au secteur des transports afin de réduire ses émissions d'oxydes d'azote (NOx) : taxe kilométrique poids lourds, augmentation de la fiscalité des carburants pour les voitures et les poids lourds, contrôle technique renforcé pour les tracteurs agricoles, péage différencié selon les normes environnementales pour les poids lourds, incitation au renouvellement du parc de voitures (vignette), péage urbain.

En se basant sur les résultats obtenus dans d'autres pays et des modélisations, l'INERIS conclut que les instruments les plus prometteurs en terme de réduction d'émissions sont a priori la taxe kilométrique pour les poids lourds, la fiscalité des carburants et le péage urbain tout en précisant que les deux premiers outils ne sont pas cumulables.

Réactions2 réactions à cet article

 
Pourquoi ?

Pourquoi n'est-il jamais question des motos et autres 2 roues à moteur qui envahissent impunément nos villes. Sous la pression exercée sur les automobilistes par les politiques urbaines, beaucoup de bobos jeunes cadres dynamiques ont troqué la voiture pour un engin à 2 roues beaucoup plus dangereux. Merci à celui qui publiera un rapport sérieux sur le sujet.

jj | 20 août 2009 à 11h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi ?

Un peu de bon sens: je ne pense pas que la moto soit plus polluante que la voiture, pour la bonne et simple raison que la masse à mettre en mouvement est beaucoup plus faible, l'aérodynamisme plus important. En ce sens, la consommation en carburant, ramenée au km, doit être plus faible. Je n'ai pas les chiffres, mais je ne vois pas à priori de raison qu'une moto consomme autant ou plus qu'une voiture.

Là où je n'ai pas de certitude, c'est sur les émissions (moteur différent = pollutions différentes?).

Vu le sous-développement du covoiturage, troquer sa voiture contre une moto serait peut-être une bonne affaire. A voir sur la base des questions ci-dessus.

Quoi qu'il en soit, en ville, la voiture comme la moto ne devraient pratiquement pas avoir droit de cité, à la faveur des TEC. Les taxes sur les transports individuels devraient financer leur développement.

Umwelt | 23 août 2009 à 14h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager