En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les associations (re)pointent du doigt le manque de sobriété énergétique de l'industrie automobile

Alors qu'en juin dernier, la France et l'Allemagne trouvaient un accord pour la future réglementation européenne sur les émissions de GES des voitures neuves, un rapport associatif dénonce les faibles progrès réalisés par les constructeurs en 2007.

Transport  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
   
Les associations (re)pointent du doigt le manque de sobriété énergétique de l'industrie automobile
   
Selon une étude publiée par la Fédération européenne Transports & Environnement Europe (T&E) et relayée en France par la Fédération France Nature Environnement, certains constructeurs automobiles semblent encore avoir du mal à progresser en termes de performance énergétique de leurs modèles. Basé sur les données officielles émises par l'Union européenne relatives aux ventes de véhicules neufs commercialisés en 2007, le rapport démontre que tous les constructeurs, ou presque, ont réduit les émissions de leurs flottes : les Allemands sont les plus inattendus avec une réduction de 3,2% par rapport à 2006 passant de 173g/km à 168g/km en 2007. Les constructeurs japonais sont également sur la bonne voie avec une réduction de 2,3% et atteignent une moyenne de 157 gCO2/km. Les constructeurs français en revanche n'ont guère fait de progrès. Même si leur flotte présente une moyenne d'émissions plus faible que les autres groupes (143 gCO2/km), ils ne l'ont réduit que de 0,7%.

De tous les constructeurs automobiles, BMW a réalisé la meilleure progression avec une moyenne des véhicules vendus émettant 7,3% de moins de CO2 en 2007 par rapport à 2006. Le groupe Honda est quant à lui au pied du classement, étant le seul constructeur a présenté des résultats « positifs » : +1,1%. Mais pour la FNE, les efforts des différents constructeurs, y compris les constructeurs français, sont encore bien loin d'être suffisants pour véritablement agir pour le climat et réduire la facture pétrolière des ménages.

Pourtant les constructeurs notamment européens sont contraints de réduire cette moyenne européenne à 130 grammes de CO2 par kilomètre en 2012 contre 158g/km en 2007. Après plusieurs mois de négociations, les Etats membres européens ont en effet réussi à se mettre d'accord sur cet objectif et surtout sur les modalités de répartition de l'effort entre les différents constructeurs. Fortement opposées sur ce sujet, la France et l'Allemagne ont trouvé un accord en juin dernier. Les deux pays ont décidé qu'un seuil moyen d'émissions sera fixé par constructeurs pour que la moyenne européenne atteigne 130gCO2/km d'ici 2012 et les 10gCO2/km supplémentaires devront être réalisés grâce à une conduite économe et l'utilisation des biocarburants. Le niveau d'émission autorisé sera établi en fonction de la masse des véhicules. Les contraintes seront applicables pour tous les constructeurs mais le seuil serait fixé à un niveau plus bas pour les constructeurs de petits véhicules que pour les constructeurs de véhicules de grosses cylindrées. Tous les constructeurs, même ceux proches de l'objectif devraient donc faire des efforts.

D'ailleurs, dans son étude, T&E a repris les objectifs susceptibles d'être affectés à chaque constructeur et en a déduit pour chacun les efforts restants. Il se trouve que PSA Peugeot-Citroën est le constructeur le plus proche de son objectif avec une moyenne actuelle de 141g CO2/km et une cible qui pourrait être de 127g CO2/km. Il doit donc réduire les émissions de sa flotte de 10% d'ici 2012. Avec une cible identique, Renault est lui aussi bien placé (13%), puis viennent Fiat (14%) et Toyota (15%). Les constructeurs allemands Volkswagen et BMW sont tous les deux à 19% et Susuki, Daimler et Mazda sont en revanche les plus en retard (25% et 24% respectivement).

 
les évolutions lentes de la plupart des constructeurs témoignent bien que l'Union européenne doit absolument maintenir la pression avec des objectifs ambitieux sur du long terme  
Michel Dubromel
 
Mais les objectifs fixés aux constructeurs ne font pas l'unanimité et la méthode de calcul est fortement rejetée par les associations de protection de l'environnement : les évolutions lentes de la plupart des constructeurs témoignent bien que l'Union européenne doit absolument maintenir la pression avec des objectifs ambitieux sur du long terme, estime Michel Dubromel, Vice-président de T&E et Pilote du réseau Transports et mobilité durables à FNE. Pour la fédération, les résultats de l'étude sont un argument de plus pour justifier des objectifs plus contraignants notamment une limite à 120 g/km en 2012 et surtout une à 80g dès 2020. L'association critique en outre le calcul des objectifs en fonction du poids moyen des véhicules : cela pénalise avant tout les constructeurs qui souhaitent faire des efforts pour améliorer l'efficacité énergétique de leurs véhicules, explique-t-elle.

Pour l'instant, le règlement européen n'est pas encore rédigé dans sa version finale, les associations garde encore espoir que leur message soit entendu.

Réactions19 réactions à cet article

 
Oui mais c'est facile de dire cela non ???

Je trouve une chose bizarre dans cet article... La palme revient à BMW... Forcément, quand on fait des voitures surpuissantes, surconsommatrices... Il est très facile de faire diminuer les chiffres de 7%... Alors que nos pauvres voitures française, à la base moins puissantes, vont forcément avoir plus de mal à faire diminuer ces mêmes chiffres !
N'êtes vous pas d'accord ???

Rho789 | 26 août 2008 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Oui mais c'est facile de dire cela non ???

Interessant..et pendant ce temps le pole nord fond!!!!
Juste pour remettre les choses a leurs places.

lionel gaulier | 26 août 2008 à 16h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Oui mais c'est facile de dire cela non ???

Merci de faire avancer le débat... Lionel... Penses tu que je préfère me préoccuper des voitures que du pôle nord ou de toutes autres affectation directe de l'environnement... Et penses tu que le pôle nord va cesser de fondre parce qu'on en parle...

Nous savons tous ce qu'il se passe, quand on s'y intéresse un minimum... Quelle est ta solution... Certainement aucune applicable concrètement... en tout cas pas dans notre fabuleux monde capitaliste !!!

Rho789 | 26 août 2008 à 16h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Oui mais c'est facile de dire cela non ?.

Du concret tout de suite? facile, on passe tous les autoroutes européens à 110Km/h les routes à 80 Km/h et voila …
Et ensuite on essaye de faire changer les mentalités sur la manière de conduire, ce sera plus dur.
Mais le monde change camarade....

MB | 27 août 2008 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ne pas changer de voiture c'est le + écolo

bonjour,
voila ce que j'aurais aimé voir dans cet article, et dont on ne parle pas pour entretenir l'industrie automobile.
Vous achetez une nouvelle voiture pensant que vous allez réduire vos émissions de CO2? Vous émettez alors indirectement au moins 6 tonnes de C02 avant même d'avoir roulé.
La fabrication d'une tonne véhicule entraine l'émission de 5 tonnes de CO2. Soit pour un véhicule d' un 1,2 tonne: 6 tonnes de CO2 émis. Pour rentabiliser l'échange de votre voiture émettant 147g/km pour une émettant 120g/km (soyons optimistes) , il faut parcourir au minimum environ 222 000 km ( 6 000 000/ (147-120)). Alors le mieux c'est d'arrêter de produire des voitures, ie pour le consommateur de changer de voiture (souvent pour son bon plaisir) et d'essayer d'entretenir celles du parc actuel jusqu'au pic de consommation de pétrole en 2020. Toute voiture sortie récemment d'usine et qui parcourt 10 à 15000 km/ an peut bien durer encore 10 ans. Ma voiture qui roule encore très bien a déjà 14 ans et ne consomme que 5l/100km (soit une émission d'un peu plus de 140g/km de CO2 émis) et peut largement atteindre les 400 000 km au compteur (de toute façon je ne parcours que 7OOO km/an.
Nota: je n'ai pas pris ici les émissions liées à la destruction du véhicule... Non vraiment si votre voiture peut durer, ne la changez pas!!!

Sylvain C | 27 août 2008 à 13h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Très juste, mais pas commercialement correct, comme tu l'as deviné...Tout ce qui ne fait pas vendre plus de trucs nouveaux est forcément ringard et rétrograde. C'est exactement cette logique détestable qui pousse l'Etat a subventionner les éoliennes au lieu d'isoler les maisons ! Alors va plus loin dans ton raisonnement, et tu comprendras qu'on ne peut pas avancer en matière d'environnement dans un monde ultra-libéral.

botanion | 28 août 2008 à 08h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Un message qui ne manque pas d'une certaine sagesse, de mesure, j'allais dire de simple bon sens.
Mais le bon sens s'accorde-t-il toujours avec l'économie ?
Merci aussi pour les chiffres fournis, ils démontrent, au moins, que le bon sens peut s'accompagner d'un sens... de la rigueur.
Bravo et tant pis pour la volée de bois vert que ce genre de message ne manquera pas de susciter, en agitant la menace d'une récession liée à la baisse de la sacro-sainte consommation...

michou | 28 août 2008 à 09h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

subventionner les éoliennes ET isoler les maisons,arréter de subventionner le nucleaire et les énergies fossiles

lionel gaulier | 28 août 2008 à 09h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi QUE L'AUTOMOBILE ??????????

La commission européenne est focalisée sur l'automobile mais qu'en est-il pour les transports en communs (bus, métro, trains, avions ) ? Ces branches là ne sont pas soumises à des quotas ? Pourquoi ?

michelle | 28 août 2008 à 09h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Tout a fait d'accord. Et je dirais même mieux, ne pas acheter de voiture du tout ou se séparer totalement de sa voiture est encore plus écolo (ou simplement rouler beaucoup moins).
D'ailleur, la seule valeur qui compte pour l'atmosphere n'est pas la valeur moyenne de CO2 par km mais la somme totale de CO2 déversé dans l'atmosphère. Un vieille voiture qui fait 7 000 km par an pollue moins qu'une voiture toute neuve qui fait 50 000 km par an.
Pour ceux qui disent que cela serait amorcer la décroissance, je dirais qu'avec l'argent économisé, on peut faire isoler sa maison, acheter des panneaux photovoltaiques,etc...toutes choses qui généreraientt bien plus d'emplois que ceux détruits dans l'automobile.

cyclotan | 28 août 2008 à 16h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

ça me fait plaisir de lire ces lignes, je me sens moins seul dans ce monde de consommation.

Mais effectivement, toutes les réactions sont pleines de bon sens et il est vrai qu il vaut mieux acheter un vélo qu une nouvelle voiture, ça coute bien moins cher, ça pollue beaucoup moins et ça permet de ce déplacer assez rapidement. De plus le vélo est le moyen de transport le plus rapide en ville.

Pour les longs trajets il y a encore beaucoup à faire sur le cout du train, bien que, avec toutes les économies faite grace au vélo, on peut se payer un biller de train.

Anonyme | 29 août 2008 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Oui mais c'est facile de dire cela no.

Oui pour le changement des limites de vitesse, mais beaucoup de monde va raller, surtout en Allemagne où ils ne sont pas limités... c est bizard pour une nation qui prône les éoliennes, le solaire, les économies d énergies... ils veulent bien faire un geste sur leurs bâtiments, mais faudrait pas toucher à leurs "petites" voitures

Vivien | 29 août 2008 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

C'est sur le vélo c'est mieux mais....
A l’heure où tout le monde est d’accord pour encourager les déplacements en vélo, même notre ministre des finances !
Il est étonnant que personne ne soulève le problème des pistes cyclables, ou plutôt de leurs absence du territoire, les rares pistes qui existent en France sont le plus souvent de simples marquages au sol, souvent incohérents et dangereux notamment pour les enfants et impraticable la nuit.
Rien de prévu pour desservir, les écoles les collèges, les lycées, les centres commerciaux, les gymnases.
Ne parlons pas d’aller de ville à ville même proche, car si les automobilistes n’hésitent pas faire de dangereux écarts pour laisser passer un motard en excès de vitesse, il n’en est pas de même pour un cycliste, peut être parce que celui ne le remercie pas en levant la jambe de manière ridicule ? Ne parlons des camions et de leur dangereux appel d’air.
Au lieu de saturer le territoire d’autoroute pourquoi ne pas lancer un plan national de construction de vraies pistes cyclables séparées de la circulation automobile?

MB | 29 août 2008 à 12h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ne pas changer de voiture c'est le + éco.

C'est pas faut, et il faut être assez courageux pour entreprendre certain trajet en vélo.

Je suis d'accord mais je ne peux rien y faire.

Une des solutions possible est de se présenter ou de travailler au Conseil Général, et de proposer des investissements pareils, mais il est fort probable que les élus nous rient au nez (bêtement)...

Il est pour bcp de monde impensable, maintenant que l'on a les voitures, de faire 5 km en vélo voir même 3... sauf pour faire une sortie à la campagne et respirer l'air pure, qui ne va plus l'être longtemps...

Je suis comme toi aurifié par les autoroutes, qui ont un cout prohibitif autant à la construction qu'à l'usage, et qui coupent complètement la liberté, liberté de se promener où l'on veut, et bien non car une autoroute bloque le passage...

Enfin des solutions il y en a et même si ça peut paraitre des fois dangereux, si personne n'ose prendre de risque, la majorité des gens et donc souvent les élus vont penser que la piste cyclable au bord de cette route ne sert à rien, vu qu'il n'y a personne pour faire du vélo...

Vivien | 29 août 2008 à 12h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Voilà des chiffres qui me rassurent dans le choix que je me préparais à faire intuitivement. Merci.
Je roule depuis bientôt 9 ans avec une voiture japonaise que j'ai fait équiper au GPL (coût amorti à l'époque en quelques mois sur base d'une consommation annuelle de 30.000 km, en Belgique où ce carburant est beaucoup moins cher qu'en France) et qui approche maintenant les 270.000 km au compteur.
C'est décidé: je la garde jusqu'au bout! Arrêtons d'avoir peur de ne pas consommer et ce faisant d'avoir peur de déséquilibrer notre économie en supprimant des emplois. Il y a suffisamment de boulot dans les secteurs environnementaux, à condition toutefois qu'on décide vraiment de faire les bons choix et de prendre les bonnes voies.

Joël | 29 août 2008 à 14h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Je suis entièrement d'accord avec toi.
Mais peux-tu citer tes sources. Je n'arrive pas à trouver de données sur le cout écologique de la fabrication d'une voiture.
Merci

Ols31 | 30 août 2008 à 22h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
sources émissions de CO2 production véhicule

Il s'agit de sources ADEME. Toutes ces données ont été utilisées pour chiffrer le bilan carbone du grand prix de F1 de spa francorchamps (incluant déplacement des spectateurs etc...). Document très intéressant puisqu'il prend en compte toutes les émissions de CO2 qu'un gp engendre indirectement (ce qui est valable pour toute manifestation impliquant des déplacements de personnes) Document très intéressant dans lequel sont cités les sources. Vous aurez notamment les ressources en pétrole nécessaires pour fabriquer les pneus et une conclusion intéressante. En tapant "bilan carbone gp spa" vous devriez le retrouver.

sylvain c | 04 septembre 2008 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Heureusement que tous les européen ne pensent pas comme vous.

Savez vous seulement que les emissions de GES sont beaucoup plus importantes avec un parc automobile agé. Savez vous que plus un vehicule vieillit plus il pollue; et aue ce sont ces vehicule qui augmente la pollution urbaine!

Je ne dis pas de changer de vehicules tous les deux ou trois ans mais c'est avec des messages de la sortes que nous atteignons un age moyen du parc de 10 ans en France!!! et donc aue nous polluant plus qu'en 1990!

L'arret de la prodction n'est pas une solution! son ralentissement et le respect de ces normes oui! Le Velo c'est bien mais necessite une structure de l'urbanisme adapter! Des transport en commun ca serais encore mieux!

Dany | 11 septembre 2008 à 11h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ne pas changer de voiture c'est le + écolo

Bonjour,

en ce qui concerne vos remarques, tout d'abord, nous polluons plus qu'en 1990, tout simplement parce que le parc de vehicules français a augmenté, et non pas parce que le parc a 10 ans. C'est le résultat de ce qu'on appelle la "croissance", le "truc" qui fait qu'on a produit plus que l'année précédente, le truc qui fait qu'on est encore plus riche, le truc cher à tous nos politiques...
Ensuite, vous affirmez que plus un véhicule vieillit, plus il pollue. Mais pollue-t-il vraiment davantage au point de devoir changer de voiture? Ma voiture a 14 ans et ne consomme que 5l/100km actuellement. Je ne pense pas qu'elle consommait beaucoup moins il y a 10ans. Pour cela il suffit de l'entretenir...
Enfin, je changerai de voiture quand la mienne sera fichue (si j'en ai encore besoin). Vous voyez que je suis prêt au renouvellement de mon véhicule...

sylvain c | 07 octobre 2008 à 20h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…