Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Fusion Veolia-Suez : un accord de principe est conclu

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Fusion Veolia-Suez : un accord de principe est conclu

Après un long bras de fer et de multiples rebondissements, Veolia et Suez ont finalement trouvé un accord de principe sur les conditions de leur rapprochement.

Au final, de leur union devrait résulter un « nouveau Suez » dont les activités seraient recentrées sur l'eau municipale et le déchet solide en France (chiffre d'affaires de l'ordre de 7 milliards d'€). À noter : il intégrerait aussi le Centre international de recherche sur l'eau et l'environnement (Cirsee).

Hors des frontières de l'hexagone, Suez conserverait ses activités notamment dans l'eau en Italie (y compris la participation dans Acea), la République tchèque (y compris la Lydec), l'Asie centrale, l'Inde, la Chine, l'Australie. Le nouvel acteur garde également ses activités digitales et environnementales (SES) dans le monde. Il serait détenu par un groupe d'actionnaires comprenant des partenaires financiers des deux groupes et des salariés. L'actionnariat devra être majoritairement français. Le fonds d'investissement Méridiam, envisagé par Veolia dès le début pour reprendre les activités eau et déchets, se dit quant à lui « prêt à reprendre une large part du futur ensemble issu de l'accord (…) dans la mesure ou la gouvernance et les critères retenus permettent de mettre en place un projet industriel de très long terme ».

Un champion de la transformation écologique de 37 milliards d'euros de CA

De son côté Veolia, poursuit son projet de constitution d'un « champion mondial de la transformation écologique » doté de 37 milliards d'euros de chiffre d'affaires avec les activités identifiées comme stratégiques. Et pour cela l'accord de principe prévoit la suspension des cessions entamées par Suez mais significatives pour Veolia,  comme la vente des activités de déchets en Australie à l'opérateur Cleanaway. Les deux acteurs s'engagent également à interrompre les procédures en cours et lors de la signature des accords définitifs de se désister de tous les contentieux. Avec cet accord, la fondation néerlandaise créée par Suez qui rend inaliénables Suez eau France et ses actifs devrait être désactivée.

Les deux groupes ont également fini par s'entendre sur un prix de l'action Suez fixé à 20,50 € (coupon attaché), conditionné à la conclusion de l'accord de rapprochement.

Concernant les salariés, Veolia a réitéré ses engagements de conserver l'intégralité de l'emploi et des acquis sociaux pour une durée de quatre ans après la clôture de l'offre. Un engagement également applicable aux actionnaires du nouveau Suez.

Les deux groupes devraient conclure des accords définitifs de rapprochement d'ici le 14 mai prochain.

Réactions1 réaction à cet article

 

Suez et Veolia sont déjà l'un et l'autre des "champions mondiaux" du traitement des eaux et des déchets. Les rassembler ne génèrera aucune augmentation de chiffre d'affaire, ne leur donnera aucun pouvoir de pression supplémentaire. En France cela fait plus de 60 ans que ces deux groupes conjuguent leurs intérêts dans l'exploitation de sociétés 50/50 comme les Eaux du Nord, Eaux de Metz, Eaux de Marseilles etc. etc. avec accord pour nommer un président pro l'un ou pro l'autre. Pour les grands chantier ils se répartissent les rôles, l'un prenant le traitement des eaux l'autre celui des boues. C'est criard.
Seul intérêt de la fusion, compresser certains services pour générer plus de bénéfice . Cela convient pour le capital sans rien apporter à l'activité.

VD69 | 13 avril 2021 à 11h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

SOFREL PCWin2 : superviseur pour le pilotage et le monitoring des réseaux LACROIX - Environment