En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Reach : le BPA est reconnu perturbateur endocrinien par l'Echa

Risques  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Le comité des Etats membres l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a une nouvelle fois inscrit le bisphenol A (BPA) sur la liste des substances extrêmement préoccupantes (SVHC) candidates à autorisation, a indiqué l'Agence vendredi 16 juin. Cette fois-ci, le BPA est ajouté à la liste des SVHC au titre de ses propriétés perturbateur endocrinien. Le comité a aussi ajouté l'acide perfluorohexane-1-sulphonic et ses sels (PFHxS) à la liste des SVHC au titre de ses propriétés persistantes et accumulatives.

En décembre 2016, le BPA a avait été inscrit une première fois à la liste des SVHC en raison de ses propriétés reprotoxiques. Ces deux inscriptions font suite à une demande de la France. Les substances inscrites à cette liste sont reconnues comme ayant des effets graves et souvent irréversibles sur la santé et l'environnement.

Pour rappel, la France a déjà suspendu l'utilisation du BPA dans les contenants alimentaires pour les nourrissons depuis le 1er janvier 2013 et dans tous les contenants alimentaires depuis le 1er janvier 2015. Le 9 décembre dernier, le Conseil d'Etat a confirmé cette suspension. Au niveau européen, un règlement de la Commission européenne, publié le 13 décembre, interdit la mise sur le marché du BPA dans le papier thermique à une concentration égale ou supérieure à 0,02% à compter du 2 janvier 2020.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…