En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Finlande considérée comme le pays où il fait le plus ''bon vivre''

Selon un classement des pays soucieux de leur environnement et du bien-être de leur population des éditions Reader Digest, les pays nordiques à la tête desquels la Finlande, sont les plus verts tandis que les nations africaines sont en retrait.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Combinant l'Indicateur de développement humain (HDI) avec l'indice 2005 de développement durable (IDD) élaboré par les universités Yale et Columbia et le Forum économique mondial, le Reader Digest a publié dans ses éditions internationales un classement* de 141 pays les plus «verts» de la planète c'est-à-dire à la fois soucieux de leur environnement et du bien-être de leur population.

L'indice de développement humain est un indice statistique, créé par l'ONU en 1990, évaluant le niveau de développement humain des pays du monde. Il est calculé par la moyenne de trois indices : la santé/longévité, le savoir ou niveau d'éducation et le niveau de vie. La santé/longévité (mesurées par l'espérance de vie à la naissance) permet de mesurer indirectement la satisfaction des besoins matériels essentiels tels que l'accès à une alimentation saine, à l'eau potable, à un logement décent, à une bonne hygiène et aux soins médicaux. Le savoir ou niveau d'éducation est mesuré par le taux d'alphabétisation des adultes (pourcentage des 15 ans et plus sachant écrire et comprendre aisément un texte court et simple traitant de la vie quotidienne) et le taux brut de scolarisation (mesure combinée des taux pour le primaire, le secondaire et le supérieur). Le niveau de vie correspond quant à lui au logarithme du produit intérieur brut par habitant en parité de pouvoir d'achat afin d'englober les éléments de la qualité de vie qui ne sont pas décrits par les deux premiers indices tels que la mobilité ou l'accès à la culture.

L'Indice De Durabilité environnementale (IDD ou ESI pour Environmental Sustainability Index) sert à mesurer les performances environnementales générales accomplies par les pays en vue d'assurer la durabilité de l'environnement. Il est calculé à partir d'une liste de 76 variables sous-jacentes intégrées à 21 indicateurs de base. Les 21 indicateurs pris en compte sont notamment la qualité de l'air et de l'eau, la biodiversité, l'artificialisation du territoire, les contraintes sur les écosystèmes, la gestion des déchets et des ressources naturelles, la politique de l'environnement, etc.
On entend par durabilité environnementale la capacité d'afficher un haut niveau de rendement dans cinq secteurs (systèmes environnementaux, réduction du stress environnemental, réduction de la vulnérabilité humaine, capacités sociales et institutionnelles, bonne intendance mondiale) de manière durable. Toutes ces données sont ensuite combinées pour donner une image globale de la durabilité environnementale des pays. L'IDD rend ainsi possible une mesure du rendement environnemental, et permet aux nations de se comparer et d'évaluer en quoi et comment elles peuvent renforcer leur contrôle de la pollution et accentuer leurs efforts en matière de gestion des ressources naturelles. Il constitue également une référence générale qui permet de comparer le degré d'amélioration pour une année donnée et de suivre l'évolution de chaque pays d'une publication à l'autre.

Sur les 141 pays recensés par cette étude, la Finlande, l'Islande, la Norvège et la Suède figurent en tête des pays les plus «verts». La France se classe en 16e position.
Si le continent européen se démarque clairement en occupant sept des dix premières places du classement, l'Afrique arrive en queue de classement. L'Algérie, le pays le mieux classé d'Afrique, arrive en 72e position et les trente dernières places de la liste sont toutes occupées par des pays africains à l'exception d'Haïti, 132e. Le classement se termine par l'Ethiopie, après le Niger, la Sierra Leone, le Burkina Faso et le Tchad.
Notons encore que l'Australie se place en 8e position, l'Allemagne au 21ème rang, le Royaume-Uni au 25ème et les Etats-Unis... au 23èmes.

Les rédactions du Reader Digest se sont également penchées sur les villes pour lesquelles elles ont recueilli les données locales et se sont appuyées sur les chiffres de l'Union internationale des transports publics et les études de la Banque mondiale. L'objectif consiste à comparer les villes des cinq continents (pour la France : Paris, Lyon, Nantes et Marseille) selon des critères combinant écologie, civisme et économie.
Résultats : Stockholm et Oslo sont en tête du palmarès des 72 grandes villes les plus agréables à vivre. Suivent Munich, Paris au 4e rang et Francfort. En fin de classement, on retrouve les grandes villes asiatiques : Bangkok, Canton, Bombay, Shanghai et Pékin.


*Ces palmarès seront publiés simultanément dans les numéros d'octobre 2007 des éditions internationales du magazine Reader's Digest dont l'édition française, Sélection du Reader's Digest, en kiosque le 27 septembre.

Réactions2 réactions à cet article

 
la finlande, pays où il fait le plus "bon " vivr..

pour avoir séjourné cet été en finlande,je me permets de mettre tout de même un gros bémol à votre analyse, qui limite le ressenti du "bon vivre" à l'aspect "respect de l'ecosystème et souci de la collectivité envres les citoyens"..en effet, comme en Suède du nord d'ailleurs très proche, la plupart des habitants au delà de 40 ans souhaitent vivre "ailleurs ", au soleil à la chaleur, ils dépriment dès la fin de l'été qui est si court malgré le soleil de minuit et n'ont pas du tout la sensation de bien vivre...ils révent de cote d'azur, de californie;... actuellement et depuis le 15 aout il fait 0°c toutes les nuits; les changements climatiques se ressentent aussi avec des vents tempétueux très violents et inhabituels... cette année a été une mauvaise annéeavec un 'été court et pluvieux...
je ne veux pas du tout décrier la finlande où les gens sont charmants et résistent du mieux qu'ils peuvent à leurs conditions de vie difficiles, je suis fan d'Arto Pasiliina, mais le taux de suicides et l'alcoolisme font des ravages..
l'etre humain a besoin de lumière et de chaleur pour vivre..sinon, pourquoi ne pas plébisciter l'articque comme "top des pays où il fait bon vivre!!!
hanah

hanah 87 | 27 septembre 2007 à 10h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la finlande, pays où il fait le plus

C'est un peu réducteur comme réponse... Pour avoir vécu en Suède l'hiver, c'est vrai qu'il faut s'habituer à la noirceur, ce qui explique la multiplicité des bougies partout, et ce, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur... Mais ce qui est frappant de ces pays, c'est que les gens qui marchent dans la rue se sentent libres, les enfants sont pris au sérieux pour des enfants. On sent très clairement que les gouvernements ont les citoyennes et citoyens comme priorité, que l'égalité entre les femmes et les hommes est une préoccupation et tout le monde fait son petit bout de chemin... C'est trop facile de parler du taux de suicide et de l'absence de soleil et d'ignorer tout le reste qui place toujours ces pays à l'avant-garde environnementale, économique et sociale...

lyre | 27 septembre 2007 à 13h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager