En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bonus/malus : les comptes sont enfin bons pour l'Etat

Transport  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Selon autoactu.com, les recettes du malus écologique sur les véhicules ont été deux fois supérieures aux dépenses du bonus en juillet. Ce qui confirme une tendance enclenchée depuis plusieurs mois, alors que depuis sa mise en place, en 2008, ce dispositif était déficitaire.

La raison ? En novembre 2013, le bonus a été supprimé pour les véhicules émettant plus de 91 grammes de CO2 par kilomètre. Pour les voitures émettant entre 60 et 90 g de CO2/km, il a été largement réduit, passant de 550 € à 150 €. Le montant des bonus pour les véhicules hybrides et électriques ont été également réduits. Résultat : le nombre de véhicules bénéficiant d'un bonus a largement diminué.

Parallèlement, la loi de Finances 2014 a durci les barèmes du malus. Le seuil d'application du malus a été abaissé de 5 g de CO2/km, pour toucher désormais les véhicules dès 130 g CO2/km (150€ de malus). Le tarif du malus a également été augmenté pour les autres tranches, pouvant atteindre 8.000 € pour les véhicules émettant plus de 200 g CO2/km.

Le gouvernement espérait récupérer plus de 100 M€ en 2014 grâce à cette refonte des barèmes. En juillet, le malus a rapporté 28,9 M€ (26.323 véhicules concernés), quand le bonus a coûté 14,53 M€ (10.171 véhicules).

Les ventes de véhicules électriques ont fortement augmenté, entraînant une dépense de 4,9 M€ (bonus de 6.300€). Dans les mois à venir, de nouvelles aides pourraient venir augmenter cette dépense. Depuis le 1er juillet, les véhicules propres en location longue durée bénéficient d'un bonus bonifié. Le projet de loi de transition écologique prévoit également une aide totale de 10.000 € pour l'achat d'un véhicule électrique en remplacement d'un véhicule diesel (prime à la conversion + bonus).

Réactions1 réaction à cet article

 

on ne veut pas augmenter le prix du gazole, alors il faut revoir les critères du bonus /malus, c'est une escroquerie de ne tenir compte que du co2, il serait bien également d’augmenter le montant de la taxe annuelle(160€) pour les véhicules les plus polluants et d'en baisser le seuil

lio | 08 août 2014 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager