Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Recharge électrique : l'État booste le déploiement des stations sur le réseau routier et les centres urbains

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé cent millions d'euros d'aides du plan de relance, prévues sur 2021-2022, pour l'installation de stations de recharge rapide électrique sur les aires d'autoroutes et les routes nationales. Ces stations devront comporter au minimum quatre points de recharge rapide et « donner la priorité aux installations de 150 kW, qui permettent une recharge en moins de 20 minutes », a précisé le ministère. Elles pourront être financées jusqu'à 40 % du coût d'installation, « conformément à la réglementation européenne ».

La France vise 100 000 points de recharge ouverts au public d'ici à fin 2021. Dans le cadre du programme de certificats d'économie d'énergie (CEE) « Advenir », le ministre a aussi annoncé d'autres aides, comprises entre 100 000 et 240 000 euros par station, pour développer des hubs de recharge rapide dans les centres urbains et à proximité des gares et aéroports. Ils incluront plusieurs points de charge de puissance minimum de 150 kW.

Selon le ministère, 87 100 véhicules électriques ont été immatriculés sur les 11 premiers mois de l'année 2020. Un chiffre qui a doublé par rapport à 2019 (37 500 immatriculations). Le parc automobile français « pourrait comporter plus d'1 million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2022 », estime le ministère.

Réactions2 réactions à cet article

 

On a sans doute raté quelque chose en construisant et subventionnant les voitures électriques mais pas les bornes de chargement, c'est ce qui s'est passé pour le gpl, pas de stations 24/24, parfois un seul fournisseur sur 25 km, c'est pareil pour l'E85, l'hypermarché de château du Loir a été un précurseur, disparu l'E85 au profit du E10, il faut faire 20 km pour faire le plein.
C'est hyper U qui en profite, plein du réservoir et plein du caddie, bien que plus cher U globalement largement gagnant.

pemmore | 17 décembre 2020 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Des études sérieuses et indépendantes de tout lobby ont montré que la voiture électrique n'était pas propre à cause de la fabrication de ses batteries. Pourquoi donc faut il que ce gouvernement (comme d'autres, malheureusement) encourage cette filière ? Ce foutage de gueule va nous retomber dessus très rapidement sous forme d'obsolescence des voitures et autres mobiles électriques ! Tant qu'il y aura trop de voitures qui roulent, les particules fines nous pollueront immédiatement et la pollution et les GES produits par la fabrication de ces véhicules aggraveront le réchauffement climatique ! Nous marchons sur la tête ! Plus pour très longtemps, car nous nous condamnons à mourir sur une Terre devenue invivable de notre faute ! Pitié pour nos descendants !

olibio | 17 décembre 2020 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager