En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Réchauffement climatique : les zones vivables pour l'Homme vont se restreindre

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Réchauffement climatique : les zones vivables pour l'Homme vont se restreindre

Depuis environ 6 000 ans, l'Homme vit principalement dans les zones climatiques de la Terre où la température annuelle moyenne avoisine les 11-15°C. Mais avec la hausse de la température attendue à la surface de la planète, cette « niche climatique », où l'Homme a su prospérer, va se restreindre, selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

L'équipe de chercheurs issus de plusieurs universités a démontré que le scénario « business as usual » du GIEC, qui correspond à un réchauffement de 4,3°C en 2100, va provoquer l'augmentation des zones extrêmement chaudes. Ces conditions climatiques extrêmes ne concernent actuellement que 0,8 % de la surface terrestre mondiale, principalement dans les parties les plus chaudes du désert du Sahara. Mais d'ici 2070, elles pourraient s'étendre à 19 % de la surface terrestre de la planète.

Cette réduction de la niche climatique de l'Homme, accompagnée d'un accroissement de la population mondiale, risque de provoquer des migrations majeures. Les pays les plus menacés sont l'Inde, où plus de 1,2 milliard de personnes vivraient dans des endroits aussi chauds que le Sahara, et le Nigéria, avec 485 millions de personnes. Si la France métropolitaine n'est pas concernée à cet horizon, les auteurs estiment que 240 000 personnes en Guyane française se retrouveront hors de la niche climatique.

« La bonne nouvelle est que ces impacts peuvent être considérablement réduits si l'humanité parvient à freiner le réchauffement climatique », expose Tim Lenton, co-auteur de l'étude. « Nos calculs montrent que chaque degré de réchauffement par rapport aux niveaux actuels correspond à environ un milliard de personnes se trouvant en dehors de la niche climatique ». Les résultats de cette étude indiquent que, sans action climatique, 3,5 milliards de personnes pourraient devoir se déplacer d'ici 2070. Il y aurait, de plus, une menace pour la production alimentaire. En effet, les cartes mondiales de la production agricole et les nouvelles zones soumises à des chaleurs extrêmes se chevauchent.

Réactions3 réactions à cet article

 

Et bien, vu ce qui se prépare en réponse à la crise sanitaire à l'instigation du grand patronat et des gourous de l'ultra-libéralisme, on a peu ou prou l'assurance que les carottes et une bonne partie de l'humanité sont d'ores et déjà cuites !
Et pour ces messieurs, rien de tel qu'une autre crise humanitaire, avec son chaos, pour générer de fantastiques opportunités de juteux business pour les entreprises spécialisés dans la sécurité, le maintien de l'ordre, l'armement, etc... et tous les apprentis dictateurs.

Pégase | 05 mai 2020 à 15h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

les particuliers sont aussi responsables en favorisant l'électricité nucléaire, le diesel et en refusant d'équiper leur logement en durable.

wibart | 06 mai 2020 à 18h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

D'où l'irresponsabilité doublement égoïste et mortifère des pays industrialisés et particulièrement de la France, qui jouit d'un climat tempéré très favorable et ne veut pas appliquer les recommandations de la COP 21.Je propose que les vacances des confinés français se passent dans des camps dans des pays pauvres et soumis durement au réchauffement climatique : en Ethiopie, Sahel, Mauritanie, etc, ça leur fera les pieds et peut être comprendront-ils où conduisent leur manque d'empathie et de considération pour ces peuples sacrifiés sur l'autel de leur confort et de leurs profits.

gaïa94 | 12 mai 2020 à 00h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager