Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La recherche autour de l'exploitation de l'uranium relancée par le CNRS et Orano

Energie  |    |  Emmanuel Miculita  |  Actu-Environnement.com

À l'heure où la France prévoit la construction de six à quatorze EPR d'ici à 2050, le CNRS, l'université de Lorraine et Orano ont annoncé, le 22 juin 2022, la création d'un laboratoire commun, baptisé Centre de recherche et d'étude sur les gisements d'uranium (Cregu). L'objectif de ce projet « est de développer des approches et des procédés plus performants pour la découverte et l'exploitation de nouvelles ressources en uranium ». Le centre disposera de l'expertise du laboratoire GeoRessources du CNRS et de l'université de Lorraine, déjà expérimenté dans le domaine. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la politique de « développement de laboratoires communs » entre les structures scientifiques et les entreprises, d'après Antoine Petit, P-DG du CNRS. Le centre de recherche national compte déjà 210 laboratoires communs, avec la volonté d'en comptabiliser 400 dans les quatre prochaines années.

Grâce à une équipe d'une trentaine de personnes, dont des étudiants en master et des doctorants, cinq axes de recherches seront étudiés. S'y trouveront notamment l'amélioration de « la connaissance des gisements d'uranium afin d'augmenter les probabilités de découvertes », le développement « de nouveaux outils de caractérisation et de modélisation » et l'optimisation des « procédés industriels de traitement des ressources minérales issues du sous-sol et du recyclage ». Le président d'Orano Mining, Nicolas Maes, ajoute que les trois partenaires veulent aussi intégrer les technologies numériques et l'hydrométallurgie dans les sujets de recherche.

Réactions1 réaction à cet article

 

Atterrant ! J'ai l'impression de découvrir un sketch des Shadoks non diffusé jusqu'alors, mais en pas drôle du tout !
Les axes de recherche "Dissimulation des faits réels", "Enfumage des décideurs et du grand public", "Siphonnage des comptes publics" et "Gestion magique des milliers de tonnes de déchets irradiés produits chaque année" n'ont pas été cités dans l'article. C'est dommage.

Pégase | 24 juin 2022 à 12h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Station d'avitaillement GNV équipée de distributeurs Ocean Smart GNC MADIC Group