Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

11 organismes de recherche créent un observatoire maritime du Pacifique Sud

Biodiversité  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Un protocole d'accord vient d'être signé en vue de la création de l'Observatoire de l'environnement et de la biodiversité terrestre et maritime du Pacifique Sud, a annoncé l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC) dans un communiqué daté du 4 mai. Il y avait un déficit de coordination des recherches françaises, commente Jean-Charles Pomerol, président de l'UPMC, qui dispose de plus de 500 chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant dans les sciences de la mer et du climat. Cette initiative a pour origine le partenariat qui existait entre l'université de Nouvelle-Calédonie et l'UPMC pour la formation des étudiants en médecine. Nous avons souhaité l'étendre et l'élargir à d'autres, notamment l'IRD qui dispose d'un gros laboratoire à Nouméa. Il devrait voir le jour fin 2009.

Associant 11 organismes de recherche et universités*, cet observatoire vise à assurer la cohérence des systèmes et réseaux locaux d'observation, des plates-formes et des stations marines de la région afin de structurer les observations pour la recherche en environnement. Il doit aussi permettre de soutenir l'activité des équipes de recherche autour de programmes communs, de réponses conjointes à des appels d'offres, de recrutements et d'acquisitions d'équipement coordonnés. La mise en place de masters dans le Pacifique Sud et le soutien aux universités de Polynésie française et de Nouvelle-Calédonie sont également prévus, indique l'UPMC. Il devrait assurer une fonction de conseil auprès des pouvoirs publics et s'ouvrir à la coopération internationale.


*L'observatoire réunit l'IRD, l'UPMC, l'université de Nouvelle-Calédonie, l'université de Polynésie française, l'université Via Domitia de Perpignan, l'EPHE, l'Ifremer, l'Insu et l'Inee du CNRS, le Muséum d'histoire naturelle et l'Institut agronomique calédonien.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Axtor 4510 / 6210 : broyeur déchiqueteur mobile au format compact Pollutec 2021