En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Récif de l'Amazone : en Guyane aussi, Greenpeace accuse Total

Biodiversité  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com
Récif de l'Amazone : en Guyane aussi, Greenpeace accuse Total

Greenpeace tente toujours de contrer le projet de forage de Total. Le 11 mai 2018, l'ONG annonçait que le récif de l'Amazone était présent en Guyane, où Total a déposé une demande d'autorisation de forage à la préfecture.

Ainsi, Greenpeace a "traqué le récif chaque jour" en Guyane depuis le 3 mai, indique François Chartier, chargé de campagne Océans pour l'ONG. "Nous avons trouvé des structures récifales carbonatées dans les deux zones étudiées, et nous avons pu photographier quelques espèces de coraux et de poissons", a déclaré Gizele Duarte Garcia, professeure à l'Université fédérale de Rio de Janeiro. Ces formations récifales se situeraient "à quelque 150 kilomètres des côtes et à une profondeur comprise entre 95 et 120 mètres". L'ONG appelle le gouvernement français à appliquer le principe de précaution "pour protéger ce biome unique sur son territoire". L'association craint en effet qu'une marée noire endommage cet écosystème.

Comme elle l'avait fait pour les accusations portant sur son forage au Brésil, l'entreprise Total a, une nouvelle fois, répondu à l'association dans un communiqué de presse. Elle rappelle qu'elle a "mené dès le mois d'octobre 2017 une large campagne océanographique, avec des équipes spécialisées et des experts du Museum national d'Histoire naturelle de Paris". Un plateau rocheux, "présentant des peuplements biologiques épars", avait été identifié. Ayant "fait l'objet d'une cartographie détaillé", ce plateau est, pour le groupe, relativement éloigné du puits : "la zone de forage (…) est située à 30 kilomètres".

Une enquête publique sur le projet de forage guyanais va prochainement avoir lieu.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Rousset

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…