Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Poste et Suez lancent leur société commune, Recygo

Déchets  |    |  Fanny Rousset  |  Actu-Environnement.com
La Poste et Suez lancent leur société commune, Recygo
Environnement & Technique N°380 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°380
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

La Poste et Suez annoncent le lancement commercial de leur société commune spécialisée dans la collecte et la valorisation des déchets de bureau. Baptisée Recygo, "elle a pour ambition de rendre le tri accessible à tous les bureaux, partout en France", indique Corinne Sieminski, sa présidente.

"Recygo répond à une demande croissante de recyclage : un Français actif sur deux travaille dans un bureau et génère 130 kg de déchets par an. Moins de 20% de ces déchets sont recyclés alors que la réglementation en matière de recyclage des entreprises devient plus exigeante", déclare Corinne Sieminski. L'objectif affiché est d'atteindre 100% de valorisation des déchets collectés.

Depuis 2012, La Poste est impliquée dans une activité de recyclage à travers sa filiale, Nouvelle Attitude, qui compte aujourd'hui 6.000 clients. Le partenariat avec Suez lui permet de fournir des solutions de recyclage pour les cinq flux, disposition à présent obligatoire pour les entreprises de 20 salariés et plus, et non plus uniquement pour le papier et le carton. "Nous allons associer nos forces commerciales : allier la diffusion du réseau de La Poste et la puissance de Suez", a déclaré Philippe Dorge, directeur général adjoint du groupe La Poste. L'économie sociale et solidaire (ESS) et l'emploi français sont également des enjeux sur lesquels les trois acteurs mettent l'accent.

L'objectif à cinq ans pour Recygo serait de collecter au moins 50.000 sites. "On recrute massivement et en CDI des facteurs", a déclaré Philippe Dorge qui rappelle que "le métier de facteur change et devient polyvalent".

Concernant les conditions fixées par l'autorité de la concurrence suite aux craintes de possible position dominante, Corinne Sieminski répond que "les commerciaux ont ou auront une formation aux engagements pris devant l'autorité de la concurrence dans le sens de veiller à différencier les deux services". Philippe Dorge affirme, quant à lui, que La Poste va "respecter les engagements qui ont été pris".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

EcoAccès, votre badge de déchèterie dématérialisé sur smartphone Kerlog