Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Recyclabilité des plastiques : l'Alliance européenne liste 26 catégories de produits prioritaires

L'Alliance européenne, qui travaille à améliorer la recyclabilité des plastiques, a identifié 26 catégories de produits prioritaires. Si des efforts importants sont faits, 10 millions de tonnes de plastiques pourraient être régénérées.

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
Recyclabilité des plastiques : l'Alliance européenne liste 26 catégories de produits prioritaires

Lundi 27 septembre, l'Alliance circulaire sur les plastiques a ajouté dix nouvelles catégories de produits en plastique à la précédente liste de dix-neuf qu'elle s'engage à rendre recyclables. Vingt-six catégories prioritaires, issues des secteurs des emballages, de la construction et de l'agriculture, « représentent plus de 60 % des déchets plastique collectés en Europe et pourraient à eux seuls permettre d'atteindre l'objectif des 10 millions de tonnes [fixé par l'Alliance] », précise la Commission européenne qui « salue [cette] nouvelle mesure importante ».

Pour rappel, l'Alliance circulaire sur les plastiques, lancée en décembre 2018, rassemble près de 300 acteurs publics et privés qui se sont fixé pour objectif d'élaborer une feuille de route afin d'incorporer, à l'échelle européenne, 10 millions de tonnes de plastique recyclé en 2025. Les travaux sont réalisés sous l'égide de la Commission européenne dans le cadre de la Stratégie plastique qu'elle a présenté en janvier 2018. Cette stratégie européenne doit notamment permettre qu'en 2030 tous les emballages en plastique mis sur le marché soient réutilisables ou recyclables.

Quatre secteurs et 29 catégories

Dorénavant, la liste des produits prioritaires en termes de recyclabilité comprend neuf types d'emballages en six résines différentes. Le polyéthylène basse densité (PEBD), avec les emballages souples, et le polyéthylène haute densité (PEHD), avec les bouteilles, flacons et tubes, y figurent. Sont aussi présents les emballages souples, les contenants et les bouchons et opercules en polypropylène (PP), les pots et emballages de produits laitiers en polystyrène (PS), les emballages alimentaires et de produits électriques et électroniques en PS expansé (PSE), ainsi que les bouteilles et barquettes en polyéthylène téréphtalate (PET).

La liste comprend aussi dix produits plastique du secteur agricole en PEBD (les films de paillage et d'ensilage, ceux employés pour les tunnels et serres, les tuyaux et flexibles d'irrigation, et une catégorie « autres produits »), en PEHD (enveloppes de balles et filets de protection) et en PP (ficelles et films non tissés).

Le secteur de la construction est représenté avec le polychlorure de vinyle (PVC) (isolants, tuyaux, films et panneaux, profiles de portes et fenêtres et revêtements de sol), le PSE (isolant) et le PEHD (tuyaux). Concernant le secteur des équipements électriques et électroniques, trois types de produits contenant du plastique font l'objet de l'attention de l'Alliance : les petits équipements, pour l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS), les équipements de réfrigération, pour le PS, et le gros électroménager, pour le PP.

Des progrès à réaliser en termes de collecte et de recyclage

L'Alliance explique que parmi ces 29 catégories de produits, les 26 appartenant aux secteurs de l'agriculture, des emballages et de la construction sont prioritaires. Elles génèrent conjointement 18,4 millions de tonnes de déchets en Europe par an, sur un total de 29,1 millions de tonnes de déchets plastique. Aujourd'hui, environ la moitié de ces déchets issus de ces produits prioritaires, soit 9,9 millions de tonnes, est collectée séparément. Le volume effectivement recyclé en Europe chute à 3,9 millions de tonnes.

L'Alliance estime toutefois que « l'objectif de 10 millions de tonnes [de plastiques recyclés] peut être atteint avec ces 26 produits prioritaires ». Mais pour y parvenir, prévient l'Alliance, il faut remplir trois conditions : faire progresser de 9,9 millions de tonnes à 16,7 millions de tonnes la fraction collectée séparément ; s'assurer qu'une part importante (90 % des déchets d'emballages, par exemple) de ces déchets collectés séparément soient recyclés en Europe et que les plastiques recyclés soient utilisés en Europe (82 % du plastique recyclé à partir des emballages, par exemple) ; et faire progresser de 78 à 80 % le ratio entre les « déchets triés envoyés au recyclage » et les « plastiques effectivement recyclés », notamment grâce aux normes de conception.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Désamiantage : maîtrise d’œuvre et accompagnement HPC Envirotec