En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le département de Vendée s'investit dans le recyclage des bateaux de plaisance

Déchets  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

À l'occasion de l'ouverture du premier centre de déconstruction de bateaux à l'Aiguillon-sur-Vie, le département de Vendée a annoncé qu'il allait prendre à sa charge 80 % des frais de collecte des bateaux en fin de vie. « Une expérimentation unique » selon l'Aper, l'éco-organisme en charge de la filière de déconstruction des bateaux de plaisance en fin de vie. « La Fédération des industries nautiques (FIN) et l'APER se félicitent de l'engagement concret et opérationnel de la Vendée pour accompagner le déploiement de la filière et permettre aux plaisanciers vendéens de bénéficier d'un dispositif innovant qui réduit les coûts du transport des bateaux à déconstruire. Il s'agit du premier département français à mettre en place un tel dispositif », souligne Jean-Paul Chapeleau, vice-président de la FIN et président de l'Aper.

Cette filière, unique en son genre, poursuit sa mise en place progressive dans toute la France métropolitaine et en Outre-mer. Vingt-quatre centres de déconstruction sont aujourd'hui opérationnels et plus de 650 bateaux ont été déconstruits depuis le démarrage de la filière en septembre 2019. La déconstruction est gratuite pour le plaisancier et prise en charge par l'Aper. Mais le transport du bateau vers le centre reste à la charge du propriétaire. L'aide du département vendéen sera sans aucun doute bienvenue pour encourager la déconstruction des bateaux en fin de vie.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager