En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le rôle du recyclage dans le développement d'une économie verte

Outre les aspects environnementaux, le recyclage a également une grande importance dans le développement d'une économie verte, en ayant des effets directs sur la croissance économique et la création d'emplois.

Déchets  |    |  Clément CyglerActu-Environnement.com
   
Le rôle du recyclage dans le développement d'une économie verte
   

Depuis une quinzaine d'années, de nombreuses politiques de recyclage et de valorisation des déchets ont été instaurées en Europe. La mise en place de ces différents cadres réglementaires qui précisent les conditions de recyclage ainsi que les objectifs escomptés, est avant tout réalisée pour des raisons environnementales. La réduction de déchets stockés en décharge ou encore la diminution des opérations d'extraction de matières premières limite, en effet, les risques de pollution de l'air et des sols. Mais, le recyclage des déchets offre également d'importants avantages en termes économique et social. Dans un rapport intitulé "Gains, emplois et innovations : le rôle du recyclage dans l'économie verte" et publié le 5 décembre dernier, l'Agence européenne de l'environnement (AEE) revient sur le rôle clé joué par le recyclage dans le développement d'une économie verte à l'échelon européen.

La santé économique du secteur du recyclage en Europe

Le recyclage et la valorisation de matières ont des effets positifs directs sur la croissance économique. Selon le rapport, le chiffre d'affaires enregistré par les sept principales filières de matières recyclables a progressé de près de 100 % entre 2004 et 2008 pour atteindre environ 60 milliards d'euros en Europe. Sur cette période, le taux de croissance annuelle a été évalué à 17 %, soit un des plus forts des secteurs de l'éco-industrie. Seule la filière des énergies renouvelables arrive à faire mieux, avec une augmentation du chiffre d'affaires de 37 % par an entre 2004 et 2008.

En outre, la diminution constatée du revenu du secteur en 2009 (seulement 37,2 milliards d'euros) serait principalement due à la crise financière qui a touché tous les secteurs industriels. "En raison de la récession économique, le chiffre d'affaires du recyclage a fortement baissé à la fin de 2008 et dans la première moitié de 2009, mais depuis, il semble avoir récupéré de façon marquée", précise l'AEE.

La bonne santé économique du secteur du recyclage en Europe peut s'expliquer par la hausse de la demande en matériaux provenant des pays asiatiques et également par un taux de collecte de plus en plus élevé chaque année. Entre 2004 et 2009, les volumes pour les sept catégories principales de déchets auraient ainsi progressé de 15 % par an, grâce notamment à l'établissement de réglementations spécifiques comme celle sur les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) ou sur les véhicules hors d'usage (VHU). L'abandon des sites d'enfouissement est aussi un élément qui participerait à cette tendance.

 
L'éparpillement des métaux rares entrave leur recyclage Le recyclage des métaux rares est particulièrement précieux dans le développement européen des nouvelles technologies (e-mobilité, technologies d'information et de communication, énergies renouvelables, …). Mais, ces métaux sont caractérisés par leur présence en petites quantités dans une multitude de produits, freinant considérablement la capacité de recyclage. Les infrastructures disponibles n'ont pas encore pris en compte cette problématique, ce qui aboutit à une perte importante du volume de ces matériaux. L'Europe doit donc rapidement développer des technologies de recyclage performantes ainsi que des systèmes de collectes adaptées à ces métaux rares pour répondre à une demande de plus en plus forte.
 
En termes de création d'emploi, le recyclage contribue aussi au développement de cette économie verte. Le nombre de travailleurs dans ce secteur serait passé de 422 personnes par million d'habitants en 2000 à 611 personnes en 2009, soit une progression de près de 11 % par an. Cela correspond à une augmentation des effectifs de 45 % entre ces deux dates. La majorité de ces emplois est considérée comme peu qualifiée, mais il existe également des postes requérant des compétences fortes, et ce, dans toutes les secteurs (collecte, manutention, traitement…). "Par ailleurs, même si l'enfouissement ou l'incinération de déchets crée également de l'emploi, l'industrie du recyclage en génère bien plus, et à un niveau de revenu plus élevé", souligne l'étude de l'AEE.

Une demande éternellement supérieure au taux de recyclage

Dans son rapport, l'Agence européenne observe que le recyclage est devenu une source de matériaux de plus en plus importante en Europe, ce qui diminue la pression exercée sur les écosystèmes fournissant habituellement ces ressources. Selon les chiffres avancés, le recyclage couvre déjà 41 % de la consommation européenne de papier et de carton, 42 % pour le fer et l'acier, 14 % pour le verre, 10 % pour l'aluminium, 9% pour le cuivre, 8 % pour le béton, 4 % pour les DEEE et 2 % pour le plastique. Pour cette dernière catégorie de déchets, la faible couverture de la demande s'explique par la complexité de tri des plastiques et par la qualité finale inférieure des matériaux recyclés.

Afin de répondre de façon plus conséquente à la demande en ressources des industriels, les Etats membres de l'Union européenne doivent améliorer leur capacité de recyclage. Toutefois, même si le recyclage était réalisé de manière maximale, il ne permettrait pas de répondre à la demande totale de l'Europe pour chacun des groupes de matériaux étudiés. "En fait, excepté pour le papier, l'acier et le fer, le recyclage couvrirait moins de la moitié de la consommation, même si 100 % des déchets ont été pris en charge", met en avant l'AEE. Cela est dû principalement à l'accumulation de biens. "Par exemple, dans le secteur de la construction qui agit comme un magasin à long terme pour les matières utilisées, ces dernières sont indisponibles pour le recyclage et la valorisation pendant de nombreuses années".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…