En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Recyclage du PET : Carbios améliore les performances de son procédé de dépolymérisation

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Ce jeudi 9 avril 2020, le Toulouse Biotechnology Institute (TBI) et la société Carbios, spécialisée dans la dépolymérisation enzymatique, annoncent avoir amélioré sensiblement les performances d'une enzyme capable de dépolymériser les déchets plastiques en polyéthylène téréphtalate (PET). Les résultats de leurs travaux font l'objet d'une publication dans Nature. Le procédé permet notamment de recycler chimiquement des produits variés en PET : bouteilles, emballages alimentaires, ou encore fibres textiles polyesters.

« L'enzyme dépolymérise 90 % d'un PET post-consommation en seulement 10 heures », indiquent les deux acteurs, précisant que la « productivité [est] multipliée par 100 par rapport à celles publiées jusque-là ». Ces performances sont atteinte grâce à l'amélioration de la thermostabilité et de l'activité d'une enzyme « PET dépolymérase ».

Concrètement, l'enzyme améliorée permet de décomposer chimiquement le PET en ses deux monomères de base : l'acide téréphtalique et le mono éthylène glycol. La productivité de l'enzyme atteint 16,7 grammes par litre et par heure (g/L/h) d'acide téréphtalique à partir d'une suspension à 200 grammes par kilogrammes (g/kg) de déchets PET. Après purification, les monomères peuvent être réutilisés pour fabriquer de nouveau produits en PET. Carbios et le Critt Bio-Industries de l'Institut national des sciences appliquées de Toulouse ont ainsi réussi à produire de nouvelles bouteilles.

Réactions1 réaction à cet article

 

Très bien ! Voilà une invention très intéressante. Il existe une foultitude d'enzymes ,donc de possibilités de dépolymérisation de plastiques différents.C'est une excellente voie de recherches qui gagnerait à être encouragée , d'une part parce qu'on peut envisager de refabriquer des monomères réutilisables , d'autre part car les moyens mis en oeuvre sont plus doux que les procédés thermiques ou mécaniques.

gaïa94 | 10 avril 2020 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager