Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sita développe un béton 100% matières recyclées

Déchets  |    |  Sophie Fabrégat

La filiale de Suez Environnement Sita, et la société Doublet, spécialiste de supports de communication, ont signé le 29 janvier une convention de partenariat pour le développement de produits à partir de C'Urban ("Concrete Urban"), un béton constitué à 100% de matières recyclées (sédiments fluviaux, sables de fonderie et gravats de déconstruction). Ces matériaux sont transformés à Noyelles-Godault (62) et Lourches (59).

"Ce nouveau béton a été développé dans le cadre d'un programme de recherche financé par les fonds Feder [Fonds européen de développement économique et régional] et mené conjointement par Sita, Neo-Eco Recycling et l'Ecole des Mines de Douai", précise le communiqué de presse.

Le partenariat vise un développement industriel du béton via une gamme de mobiliers complète.

Réactions3 réactions à cet article

 

La nature du liant n'est pas clairement indiquée. J'espère que ce n'est pas une résine! Par contre il existe depuis bien longtemps du ciment de laitier de haut-fourneau. C'est donc une valorisation d'un déchet de production.
LE marché offert par la société Doublet (équipements muncipaux) restera bien limité: on est loin de pouvoir construire une maison avec les déchets d'une autre.

ami9327 | 30 janvier 2014 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les sédiments fluviaux ne sont pas des matières recyclées !

Ronceray | 31 janvier 2014 à 15h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Cette démarche est très intéressante parce qu'elle contribue à
1°) Transformer un gisement de déchets très importants en ressource minérale, avec,
2°) Comme seconde conséquences, l'élimination des déchets de notre environnement et, parallèlement, la réduction de l'empreinte 'carrières' sur les paysages et
3°) Une réduction de l'empreinte carbone liée à la production.

Toutefois, s'il est aisé à mettre en place pour les gros gisements (grands chantiers de démolition - déconstruction), cela laisse entier la gestion des petits et micro-chantiers, les plus polluants. Comment les faire participer ?

michelb | 31 janvier 2014 à 16h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Désamiantage : maîtrise d’œuvre et accompagnement HPC Envirotec
Bennes basculantes GS hauteur réduite pour collecte de copeaux métalliques GOUBARD