En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sus au gaspillage alimentaire dans les écoles !

En France, la restauration collective est responsable d'un tiers du gaspillage alimentaire. 30% des repas sont gâchés quotidiennement. Dès septembre 2016, les établissements scolaires seront tenus de montrer l'exemple. Reportage dans les cantines d'une école pionnière.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Sus au gaspillage alimentaire dans les écoles !

Le gaspillage alimentaire a un impact environnemental considérable. C'est face à ce constat qu'est né le projet "Regard'Or", établi par l'agglomération du Pays de l'Or dans l'Hérault (34), impliquant pour l'heure trois écoles du territoire.

Les clefs de la réussite

A l'école Louise Michel, à Mauguio, tout commence en Janvier 2015 avec la création d'un comité de pilotage (Copil) avec élus, agents, diététicienne, parents et enseignants. Un ensemble d'actions est alors acté : veiller à ne pas donner de collations trop importantes aux élèves à la pause matinale, mettre en place des jeux pédagogiques concernant la nourriture à la pause déjeuner, placer le pain à la fin du self-service et non au début, adapter la quantité de nourriture dans les assiettes en fonction de la demande des élèves et responsabiliser ces derniers en leur demandant de collecter tous les déchets à la fin du repas. Ces déchets seront pesés pour estimer le gâchis et le limiter en adaptant les menus avec l'aide d'une diététicienne.

Premiers résultats après un an d'expérimentation

30% de la production étaient jetés avant la mise en place du programme. Un an après, ce ne sont "plus que" 19% qui finissent à la poubelle, "et bientôt dans un compost pour continuer à sensibiliser les élèves", affirme un animateur impliqué dans le projet. "Et ce n'est qu'un début, lorsque le programme sera vraiment au point, on devrait encore s'améliorer". Un cercle vertueux est également attendu grâce au fait que "des enfants sensibilisés au gaspillage alimentaire deviennent des ambassadeurs de la lutte anti-gaspillage auprès d'autres enfants et même de leurs parents", selon Christiane Chartier à l'Ademe Languedoc Roussillon.

La loi relative au gaspillage alimentaire, publiée en février 2016, entend réduire de 50% le gaspillage alimentaire et dans ce cadre dès la rentrée 2016 tous les établissements scolaires seront tenus de mener un programme de lutte contre ce gâchis généralisé dans les réfectoires.

Réactions1 réaction à cet article

 

Une belle initiative !
Seul petit bémol : il y a de la viande dans l'entrée et le plat. Il me semble que l'Ademe a récemment souligné que le gaspillage des aliments carnés et laitiers était le plus émetteur de CO2, à comparer avec les légumes/fruits/protéines végétales... Un aspect à intégrer pour compléter la démarche ?

La fée des ronds | 14 juin 2016 à 11h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…