En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'UE s'engage à réduire l'usage des sacs plastiques légers

Déchets  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Le Conseil des ministres européens de l'Environnement est parvenu à un accord politique, le 17 décembre, sur un projet de directive visant à réduire l'usage des sacs plastiques légers, c'est-à-dire d'une épaisseur inférieure à 50 microns. Ce type de sacs représente la majorité des sacs plastiques consommés dans l'UE et ils sont souvent moins réutilisés que les plus épais, souligne le compte-rendu du Conseil. Ce feu vert valide un accord conclu avec le Parlement le 17 novembre dernier lors d'un trilogue informel. Finalement, c'est la position des eurodéputés, plus ambitieuse que celle de la Commission, qui a été retenue.

Pour réduire fortement l'usage de ces sacs, les gouvernements européens pourront introduire une redevance d'ici fin 2018 ou prendre des mesures pour réduire leur utilisation. Objectif : atteindre 90 sacs par personne en moyenne par an en 2019 et 40 sacs en 2025, contre 176 en moyenne en 2010. Les sacs très légers (inférieurs à 15 microns) pourront être exclus de ces mesures, précise l'accord.

La Commission européenne et les Etats membres se sont également engagés à sensibiliser les citoyens sur les impacts néfastes de ces sacs.

Deux ans après l'entrée en vigueur de la directive, la Commission devra présenter deux rapports au Parlement européen et au Conseil, afin d'évaluer l'impact de l'utilisation de sacs en plastique oxo-dégradables et les différentes possibilités de réduire l'utilisation de sacs en plastique très légers.

Réactions2 réactions à cet article

 

ce n'ai pas que les sac plastiques léger qui faut interdire
mais tout les sac plastiques
et les remplace par des sac papier ou en tissu
la on aura une vrai réductions de la pollutions

laurent et pascal | 17 décembre 2014 à 16h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En réduire l'usage me paraît une décision infiniment moins stupide que de les supprimer compte tenu de le multiplicité des usages qu'on peut en faire (auquel le papier ou le tissu ne permettent pas d'accéder bien qu'ils ne soient pas eux aussi sans intérêt)
Par ailleurs la théorie qui voudrait que l'origine de la pollution des mers par les plastiques(qui est indéniable) ait pour origine nos merveilleux petits sacs en plastique est aussi stupide que d'attribuer au CO2 anthropique le réchauffement climatique.
Les mers sont pollués par les plastiques utilisés dans les activités maritimes(bateaux en plastique, revêtement des bateaux, etc) et des activités de la mer: exemple les naissains d'huitre qui à l'origine étaient captés sur des tuiles ou des coquilles St Jacques non polluantes le sont maintenant sur des plastiques de mauvaises qualités qui se fragmentent très rapidement et polluent le milieu marin. J'ai des dizaines de photos de ces monstruosités que personne ne dénonce. Les autres exemples abondent !
Laissez nous donc nos sacs en plastique qui ne finissent pas dans le ventre des dauphins comme le prétendent les fables khmers verts mais dans des fours qui récupèrent l'intégralité de ce pétrole solide pour chauffer de grands ensembles urbains ! . La capacité calorifique de 1 kg de polyéthylène est supérieure à celle d'un kg de gazole ou de fuel domestique.

Le Glaude | 18 décembre 2014 à 19h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager