Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Réemploi : Ecologic et le Réseau national des ressourceries et recycleries signent un accord-cadre

Déchets  |    |  P. Collet

Ecologic annonce avoir signé un accord-cadre avec le Réseau national des ressourceries et recycleries (RNRR) pour développer le réemploi des équipements électriques et électroniques. L'accord vise essentiellement à accompagner la mise en place de services de réemploi dans les structures des 180 adhérents du réseau.

L'accord entre les deux acteurs « constitue le premier jalon dans le processus du développement du réemploi », explique Ecologic. L'éco-organisme indique qu'il va « accompagner [ces structures] au travers de programmes de formations, d'acquisition de matériel et d'équipements, de mise en place d'ateliers de réparation et de recondition-nement ». L'accord vise aussi à « démocratiser la question du tri pour que les EEE qui ont un potentiel de réemploi soient orientés vers les acteurs de l'ESS en capacité de réaliser ce réemploi de qualité ».

5 % du budget pour doubler le réemploi

Ce partenariat s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du fonds pour le réemploi prévu par la loi Antigaspillage pour une économie circulaire (Agec). Celle-ci prévoit que les éco-organismes concernés consacrent 5 % de leur budget aux acteurs du réemploi de l'économie sociale et solidaire (ESS). Ces moyens financiers « substantiels (…) devraient permettre un effet levier important si l'Agence de la transition écologique (Ademe) et les collectivités locales maintiennent bien leur soutien à nos structures », explique le RNRR.

L'éco-organisme de la filière de responsabilité élargie des producteurs pour les équipements électriques et électroniques explique avoir pour objectif de doubler le volume d'équipements réemployés entre 2021 et 2023, pour atteindre 12 000 tonnes. Pour rappel, le cahier des charges de la filière impose qu'en 2023 au moins 2 % du volume d'équipements mis sur le marché l'année précédente aient fait l'objet d'une opération de réemploi ou de préparation en vue de la réutilisation.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Cuves de stockage huiles usagées pour déchetteries, ateliers, industries … DIFOPE
UFO, surveillance caméra temporaire des sites et installations KOOI SECURITY