En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Véhicules hors d'usage : le réemploi pour échapper à la chute des cours des matières recyclables

Pour ne plus dépendre des fluctuations des cours des matières recyclables, les centres VHU peuvent se tourner vers la vente de pièces d'occasion. Les conditions économiques, la réglementation et les assureurs les y incitent vivement.

Déchets  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 35.175.121.230
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Véhicules hors d'usage : le réemploi pour échapper à la chute des cours des matières recyclables
Environnement & Technique N°357 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°357
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
Finie la "casse", le traitement des véhicules hors d'usage (VHU) passe progressivement à la "déconstruction automobile". Cette évolution est accentuée par la règlementation européenne de 2011 qui impose depuis 2015 un taux de recyclage de 95%. Ce taux, qui combine le réemploi des pièces détachées, le recyclage matière et la valorisation énergétique, doit être atteint conjointement par le centre VHU (qui déconstruit la voiture) et l'unité de broyage (qui broie la carcasse et sépare les matériaux...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager