En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

EPR de Flamanville : quelle compétitivité avec un coût supérieur à 8 Md€ ?

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Initialement estimé à 3,3 milliards d'euros, l'EPR de Flamanville n'en finit plus de voir son coût augmenter. Alors qu'en juillet 2011, EDF réestimait le montant du projet à plus de 6 milliards d'euros, l'entreprise vient de revoir ses calculs et la note s'avère salée : plus de 8 milliards d'euros, soit deux milliards supplémentaires.

La raison ? L'effet "tête de série", estime l'exploitant, qui rappelle que l'EPR est le premier réacteur de génération 3. Mais ce n'est pas la seule raison. Le groupe a dû revoir le design de la chaudière, réaliser des études d'ingénierie supplémentaires, intégrer de nouvelles exigences réglementaires, ainsi que les prescriptions de l'ASN à la lumière de la catastrophe de Fukushima. Enfin, des dépenses supplémentaires ont été engendrées par des aléas industriels, "comme le remplacement des 45 consoles et ses conséquences sur l'aménagement du planning des travaux ainsi que l'impact financier de l'allongement des délais de construction".

Le projet a pris en effet quatre ans de retard, puisque l'ouverture de l'EPR était initialement prévue en 2012. EDF confirme dans son communiqué la mise en service de l'EPR en 2016.

Les EnR plus compétitives que l'EPR ?

"Ce nouveau surcoût enterre définitivement la compétitivité de la technologie EPR avec un mégawatt heure à plus de 100 € face par exemple à l'éolien terrestre dont le MWh coûte aujourd'hui moins de 80 €", analyse Greenpeace France, qui met également en doute l'entrée en service du réacteur en 2016, au vue de l'aléa lié au remplacement des consoles.

En juillet 2012, un rapport parlementaire sur le coût de l'électricité estimait déjà le montant du MWh produit par l'EPR entre 70 et 90 €, reprenant l'estimation prudente que présentait la Cour des comptes début 2012.

Réactions6 réactions à cet article

 

Si au moins cela servait d’exemple, car c’est un cas d’école. Un de plus.
Mélange de prétention et de phantasmes, d’illusion et de croyance en la technologie miraculeuse.
Symptomatique de dysfonctionnements spécifiques à la France et dérapage du modèle régalien ? C'est le risque de la pensée unique, toute puissante, avec des cerveaux tous formatés de la même manière, car issus des mêmes filières, cela ne peut qu’amener à reproduire les mêmes erreurs.
Le plus grave, est que cette pensée monothéiste, à la limite de l’obscurantisme, à bloqué le développement (et continue de le faire), toute autre forme viable de production d’énergie.
On change pas une équipe qui perd ?

Velka | 05 décembre 2012 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Velka
Accusateur accusé :
Vous écrivez au début : "Mélange de prétention et de phantasmes, d’illusion et de croyance en la technologie miraculeuse. "
et a la fin : "Le plus grave, est que cette pensée monothéiste, à la limite de l’obscurantisme, à bloqué le développement (et continue de le faire), toute autre forme viable de production d’énergie."

Vous croyez ou vous ne croyez pas en la technologie ?
Vous croyez a une technologie électroeolienne ou électrosolaire, mais pas a un technologie qui a déjà fourni plus de 11 milliards de KWh, en France uniquement.

D'autre part, vous confondez énergie et électricité. Je vous rappelle que l'électricité ne représente que 22 a 25% de notre énergie consommée, et qu'elle est produite avec 1 milliard d'€ de combustible importés pour 84.7%. Le reste du déficit de la balance commerciale est de + de 60 milliards rien que pour les combustibles fossiles...

Question matière encore : Combien de Néodyme (électroeolien) et d'Indium+lithium (électrosolaire) va t-il falloir pour faire la fameuse révolution industrielle de Riftkin ? Réponse : pas assez sur (sous ?) Terre...

Question économique :
EDF paye les KWh électrosolaire et électroéolien au prix fort, et a accumule un gros déficit cette année (5 mds d'€) parce que la CSPE est déséquilibrée. Qui va payer ?
Conclusion : Si les Français voyaient le cout réel sur leur facture de ces électroENR, ils seraient moins enthousiastes que les spéculateurs.
GAZpaece conclu trop vite, comme tjrs ...

AtomicBoy44 | 05 décembre 2012 à 13h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dernière chose :
Si EDF ne faisait pas autant d'électricité avec son parc électronucléaire, la France n'aurait jamais eu les moyens de lancer quelques subventions que ce soit pour financer les electroENR. Donc dire que notre électricien national (bien que privatisé a 15%) bloque tout par obscurantisme n'est pas justifié. D'autant que je vous rappelle qu'EDF a sauvé Photowatt de la faillite ce dernier printemps sous la pression de sarko en campagne électorale.
Donc l'équipe qui perd n'est pas forcément celle que vous croyez. Et la production d'électroENR ne grimpe pas forcément en parallele de la puissance installée. Ce qui prouve bien que le potentiel n'est pas si grand que vous le pensez.
Ils sont ou les ratio de production / puissance installée ? On en reparlera après.

AtomicBoy44 | 05 décembre 2012 à 13h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@AtomicBoy : 11 milliards de kWh fournis par le nucléaire depuis son lancement en France ? Je ne sais pas d'où sortent vos chiffres mais ils sont faux, la France consomme enviroN 450 milliards de KWh (soit 450 TWh) par an...

A part ça je suis plutôt d'accord avec vos arguments, même s'il ne faut pas être trop angéliste non plus. Qu'on le veuille ou non le nucléaire est un atout pour nous à l'heure actuelle, et il devrait continuer à garder une part importante dans notre mix énergétique - même si les 80% d'énergie nucléaire ne seront bientôt plus d'actualité...

Il suffit de regarder l'Allemagne qui remplace ses centrales nucléaires par des centrales au charbon et paie son kWh 23 centimes, le double de la France (source http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/CS249.pdf) !

Titi | 07 décembre 2012 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On connaîtrait vraiment le coût du Mwh nucléaire ? Le scoop du siècle !!! Quelqu'un peut-il montrer son calcul ? Au passage cela permettra de savoir combien coûte le démantèlement des installations actuellement en service !
En ce qui concerne le prix, ce qui n'est pas du tout la même chose, de quoi parle-t-on ?
Parle-t-on du prix bradé consenti aux consommateurs afin qu'ils gaspillent allègrement et justifient la machine nucléaire ?
Parle-t-on du prix payé par les industriels allemands qui est voisin du prix payé par les nôtres ?

Michel RIAZUELO | 08 décembre 2012 à 09h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Titi

Oui, bien vu, et bravo pour votre vigilance. Je voulais écrire 11 000 Milliards de KWh électronucléaire depuis sa mise en route.

Je suis prêt a prendre les paris que FH n'arrivera pas fermer les 24 réacteurs qu'il dit vouloir fermer pour revenir a 50%. Pour Fessenheim, c'est moins sûr car toute l'Europe nous regarde. Mais comme les nippo-américains ne se gênent pas ces derniers temps, il est fort a parier que FH reculera. Il ne reste plus qu'aux anti d'espérer qu'une catastrophe survienne pour a nouveau renverser la situation.

Idée : Sauver Florange en électrifiant a grande échelle les fours des métallos par la fusion électrolytique des oxydes ferreux grâce a l'électricité de Fessenheim. Et vous sauver du même coup deux activités et deux régions (l'Alsace et la Lorraine) de la catastrophe économique, réduisez les émissions de CO2, réduisez l'importation de gaz et faites de l'acier a prix compétitif. Et m^me du taff pour les chercheurs et les mécanos. Sinon,il existe aussi des torches a plasma d'europlasma.
ULCOS est une fumisterie, en tout cas sur ce site. Il faut leur donner une alternative aux métallos, pas leur donner des miroirs aux alouettes. Son retrait est l'occasion de le bouter hors de France ce spéculateur trader Mittal. L'anglo-saxon qui se dit indien ...brrrr. Il ne mérite pas les 20 000 employés qui travaillent pour lui en France. et il sait maintenant qu'il n'est pas le bienvenu, alors il les licencieras de toute façon !

Atomicboy44 | 09 décembre 2012 à 23h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager