Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Passage en régie publique de l'eau en 2018 : Bordeaux baisse les factures dès cette année

Eau  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

La communauté urbaine (CUB) de Bordeaux a adopté en juillet 2011 une délibération prévoyant le passage de l'eau et de l'assainissement en régie publique en 2018 et la fin des deux contrats de délégation de service public avec la Lyonnaise des eaux.

Pour rappel : la clôture du premier contrat de concession du service de l'eau dont la fin était prévue fin 2021 a été anticipée à 2018. Le second contrat de délégation de service public pour l'assainissement qui est arrivé à échéance fin 2012, a été renouvelé de manière transitoire pour une durée de six ans. La CUB prévoit donc en 2018, de fusionner les deux contrats en régie publique - le temps de synchroniser les échéances des deux contrats respectives - avec pour objectif de "faire baisser la facture d'eau" des usagers "tout en garantissant la qualité du service".

Vendredi 1er février, Vincent Feltesse, député de la Gironde et président de la CUB, a présenté dans un communiqué un point d'étapes du processus de retour à la gestion publique de l'eau. "Dès cette année, plusieurs mesures sont effectives pour un meilleur contrôle de la gestion du service de l'eau et de l'assainissement avec des résultats immédiats", a indiqué M. Feltesse. Ce dernier a annoncé la création de la marque du service public de l'eau, "L'Eau de la Cub", pour les services de l'eau et de l'assainissement. "Elle apparaît sur les factures de janvier des usagers, et s'installera progressivement sur les équipements et uniformes des agents", a indiqué le CUB.

"Une eau moins chère"

Autre annonce : la facture d'eau des "petits usagers" va baisser d'environ 50€ par an, soit 10% de leur facturepour une consommation moyenne de 120 m3. Selon la CUB, "l'abonnement de 95% des abonnés a ainsi diminué de 18% pour passer à 54,70€/an et le tarif réduit a été étendu aux 170 premiers m³ consommés (au lieu des 50 premiers m³)". La redevance assainissement a quant à elle "baissé de près de 18% (1,09€ HT/m³ au 1er janvier 2013 contre 1,322€ HT/m³ au 1er juillet 2012), soit une baisse de 33% de la rémunération HT de l'exploitant", ajoute la CUB.

Réactions1 réaction à cet article

 

Actuellement l'approvisionnement en eau dans le monde entier est à 80% sous régie public. A l'opposé d'autres pays européens la quasi-totalité de la gestion du service d'eau est confiée au privé en France. Même aux USA seulement 20% de l'eau est géré par le privé alors que c'est un pays connu pour sa politique ultra-libérale ! Il faut aussi savoir que l'eau est le 3em secteur le plus corrompu après l'armement et le BTP ... Alors que c'est une ressource vitale pour l'humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption, ceci expliquerai cela ?

patricia | 21 août 2013 à 14h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager