Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Région Hauts-de-France lance son fonds pour une transition juste

Gouvernance  |    |  F. Bénard
Actu-Environnement le Mensuel N°438
Cet article a été publié dans Actu-Environnement le Mensuel N°438
[ Acheter ce numéro - S'abonner à la revue - Mon espace abonné ]

Ce mardi 11 avril, la Région Hauts-de-France annonce le lancement de son fonds pour une transition juste (FTJ). Ce fonds européen vise le déploiement du Pacte vert pour l'Europe, dont l'objectif est la neutralité carbone de l'Union européenne (UE) en 2050. Il permet d'accompagner dans leur décarbonation des territoires fortement dépendants d'activités industrielles à forte intensité de gaz à effet de serre (GES).

En tant qu'autorité de gestion, la Région gère ainsi une enveloppe de 228 millions d'euros pour la période 2021 à 2027. Seuls deux départements sont concernés par cette programmation : le Nord et le Pas-de-Calais, les plus émetteurs de GES dans les Hauts-de-France, en raison d'activités industrielles lourdes (acier, ciment, chimie, zone industrialoportuaire de Dunkerque).

Six filières économiques ont été identifiées comme prioritaires : stockage de l'énergie, industrie, mobilité, rénovation, agriculture-agroalimentaire, et en transversale, l'économie circulaire. Les projets pourront concerner, par exemple, la connectivité numérique, les technologies énergétiques propres ou encore la réduction des émissions, avec comme point important la création d'emplois. La recherche est également encouragée, pour des innovations technologiques mais aussi sociales.

Selon la Région, le fonds « s'inscrit en totale adéquation » avec sa dynamique Rev3, qui a pour but de soutenir les entreprises dans les démarches d'économie circulaire et de neutralité carbone. Elle espère notamment inciter les PME à candidater au dispositif, celles-ci étant peu nombreuses dans les Hauts-de-France à être engagée dans la filière économie circulaire.

L'enveloppe minimale pour un projet est de 500 000 €. Les premiers projets seront sélectionnés à l'automne 2023.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Multitec® BioControl : analyseur de biogaz à poste fixe et mobile SEWERIN
Systèmes de stockage d'énergie pour un rendement maximal Q ENERGY France