En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Région Alsace est récompensée pour son programme énergivie

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Les premiers prix RegioStars récompensant les projets régionaux les plus innovants en matière d'encouragement du développement durable ont été décernés lundi soir. Les régions de l'Union européenne avaient été invitées à présenter leurs projets les plus innovants dans le domaine du développement régional l'an dernier. Le but est de mettre des projets originaux et des bonnes pratiques en évidence afin que d'autres régions s'en inspirent. Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d'Alsace, a notamment reçu le prix RegioStars pour son programme énergivie dans la catégorie «Efficacité énergétique et énergies renouvelables» des mains de la Commissaire Danuta Hübner, chargée de la politique européenne régionale. La remise des prix a eu lieu lors d'une conférence de deux jours à Bruxelles intitulée «Les régions, actrices du changement économique – Partager l'excellence». Les 268 régions que compte l'Union européenne avaient été invitées à présenter leurs projets cofinancés par le Fonds européen de développement régional (FEDER) sur la période 2000-2006. Le programme énergivie figurait parmi les 71 propositions éligibles soumises par 18 États membres et parmi les 26 finalistes sélectionnés par un jury indépendant d'experts européens, indique dans un communiqué la région Alsace.

Rappelons que le programme énergivie, dans sa première phase (4,2 millions d'euros), a été cofinancé par le FEDER (pour 1,9 millions d'euros), la Région Alsace et l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Son but a consisté à développer les énergies renouvelables en Alsace, en particulier solaire et bois-énergie.

À fin 2007, l'Alsace comptait 143 chaufferies bois collectives, près de 20 000 m2 d'installations solaires collectives et près de 45 000 m2 de chauffe-eau solaires individuels. Cela représente une multiplication par 4 à 5 des équipements existant fin 2003, souligne la région. Aujourd'hui, le programme énergivie est entré dans une seconde phase, sur la période 2007-2013, avec de nouveaux objectifs en termes d'énergies renouvelables (250 000 m2 de capteurs solaires thermiques, 50 MW de photovoltaïque, 600 chaufferies collectives bois) et d'efficacité énergétique dans le bâtiment (3000 logements rénovés au niveau BBC* chaque année à l'horizon 2013).


*BBC : bâtiment basse consommation, label national fixant la consommation limite des bâtiments à 50 kWh/m2.an (pondérée selon la zone climatique) soit l'équivalent de 5 litres de fioul par m2 et par an.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…