Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Relance du nucléaire : le débat public débutera fin octobre

La CNDP a décidé de lancer, le 27 octobre prochain, le débat public sur la relance du nucléaire. Il portera sur la construction de six réacteurs EPR, dont deux sur le site de Penly, en Normandie.

Energie  |    |  Philippe Collet
Relance du nucléaire : le débat public débutera fin octobre

Le 7 septembre, la Commission nationale du débat public (CNDP) a arrêté le calendrier et les modalités du débat public sur les « nouveaux réacteurs nucléaires et projet Penly ». Le débat se tiendra du 27 octobre 2022 au 27 février 2023 et « p...

Réactions2 réactions à cet article

 

J'espère que les contributions au débat -et sur ce site- prendront en compte la réalité de la physique et de la météo : que fait-on en hiver quand le soleil est bas avec de longues périodes où l'Europe entière n'a quasi pas de vent ??? Nous avons un besoin vital de GW, pardon, de TWh (GW vs TWh, c'est là la pierre d'achoppement des intermittentes) électriques, décarbonés et disponibles en fonction des besoins ! Le stockage sur batteries ou hydrogène est absolument irréaliste, le nucléaire apparaît donc incontournable, à moins de se poser des questions radicales sur notre niveau de consommation d'énergie : qui y est prêt ?!

dmg | 12 septembre 2022 à 12h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'espère que ce débat public prendra en compte le fait que l'importation d'énergie dans la biosphère passe le relais à l'effet de serre par thermohygrométrie, càd rétention d'eau dans la troposphère par-delà les cycles de l'eau. Ainsi cette importation d'énergie provoque un mascaret énergétique anthropique, que l'effet de serre transforme en tsunami climatique, du fait de la légère augmentation anthropique des composés de l'atmosphère absorbant dans l' infrarouge, dont cette eau-ges retenue dans l'air du fait de nos rejets thermiques, et de ces GES produits par combustion, fermentation...
J'espère aussi, qu'on parlera de l'augmentation des risques liés à l'évolution climatique, qui induit des réactions isostatiques, des évènements météorologiques plus intenses, le problème éthique des déchets et des démantèlements.
J'espère qu'on parlera de la dépendance minière qu'induit cette filière énergétique et des risques géostratégiques de ces installations, et des risques liés à la perte de connaissances.

Dan ARDUYNNA | 14 septembre 2022 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Station hydrogène autonome pour tous types de véhicules MADIC Group
Station d'avitaillement GNV équipée de distributeurs Ocean Smart GNC MADIC Group