Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Bientôt deux réacteurs nucléaires relancés au Japon ?

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Selon l'AFP, l'autorité japonaise de régulation nucléaire (NRA), a jugé que deux réacteurs de la centrale Sendai au sud-ouest du Japon (Sendai 1 et 2) remplissaient les critères de sûreté. Ce qui pourrait permettre leur remise en marche. Le Japon a officialisé le 11 avril dernier sa décision de relancer le nucléaire, en adoptant son plan énergétique.

Alors que la totalité du parc de 48 réacteurs du Japon est stoppée depuis l'accident de la centrale Fukushima en mars 2011, c'est la première fois que la NRA, créée en 2012, délivre un avis de conformité.

L'approbation des dispositions techniques, prises pour Sendai 1 et 2 par la compagnie Kyushu Electric Power pour faire face aux tsunamis, séismes ou éruptions volcaniques, doit encore être définitivement validée : le feu vert pourrait être donné en août. Il reviendra ensuite aux dirigeants politiques locaux et nationaux de décider du redémarrage des deux réacteurs qui pourrait intervenir à l'automne.

L'ONG Greenpeace a critiqué la décision de la NRA, jugeant dans un communiqué que cette dernière "ignorait les problèmes de sûreté non résolus et la montée de l'opposition de l'opinion publique".

Selon Reuters, la décision rendue par la NRA pourrait accélérer l'examen de cinq autres demandes de redémarrage concernant des réacteurs à eau pressurisée, du même type que ceux de Sendai, a déclaré le directeur de l'autorité, Tomoya Ichimura. Neuf des compagnies d'électricité du pays auraient soumis des demandes concernant au total 19 réacteurs.

Réactions5 réactions à cet article

 

Hiroshima,Nagasaki, Fukushima qu'elle sera la prochaine catastrophe nucléaire au Japon?

lio | 16 juillet 2014 à 13h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Arrêter 48 Réacteurs nucléaires subitement a posé de trés grosses difficulté au pays. La facture énergétique des combustibles importés a non seulement "explosé" mais il y a des difficultés a fournir tout ce qu'il faut. Aprés la catastrophe de Fukushima les japonais ont tires les leçons et il serait bien étonnant qu'une telle catastrophe se reproduise à l'identique.

ami9327 | 16 juillet 2014 à 16h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Aprés la catastrophe de Fukushima les japonais ont tires les leçons et il serait bien étonnant qu'une telle catastrophe se reproduise à l'identique."
C'est ce que beaucoup de monde a dit après 3 miles island, et aussi après tchernobyl, et maintenant après fukushima...L'histoire ne fait malheureusement que se repeter et il semble bien illusoire de croire que fukushima sera la derniere catastrophe en poursuivant l'exploitation nucleaire. Heureusement, desormais, des signaux d'abandon du nucleaire émanent de beaucoup de pays dans le monde...espérons qu'il n'y aura plus de retour en arrière qui nous menera inevitablement à la catastrophe suivante...

aeni | 17 juillet 2014 à 14h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Hiroshima,Nagasaki, Fukushima qu'elle sera la prochaine catastrophe nucléaire au Japon ? Lio

Voila bien le problème de l'utilisation civile du nucléaire : que certains, peut-être de bonne foi, puissent écrire cette phrase en mettant sur le même plan une arme de destruction massive et une activité utile à la société. Doit-on, de la même façon, condamner la dynamite utilisée dans le génie civil sous prétexte qu'on peut également l'utiliser pour faire des bombes ?

Levieux | 17 juillet 2014 à 14h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Doit-on, de la même façon, condamner la dynamite utilisée dans le génie civil sous prétexte qu'on peut également l'utiliser pour faire des bombes ?"
il ne faut certes pas tout mélanger (civil/militaire), mais je ne crois pas qu'on aie déjà vu un bâton de dynamite rendre inhabitable une région entière et impacter des populations pourtant séparées du plus grand océan de la planète...
le nucléaire a son utilité, certes, mais est tellement nuisible à long terme (depuis l'extraction jusqu'à la gestion insoluble des déchets, en passant par les catastrophes qu'on croit évitables mais qui resteront toujours inévitables; et sans parler de son utilisation militaire) qu'il faut urgemment penser à et tout simplement passer à autre chose.

Aeni | 17 juillet 2014 à 17h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

ERG, partenaires des collectivités pour leur transition énergétique ERG