En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Président a invité les ONG à formuler leurs propositions ''de verdissement'' du plan de relance

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a reçu le 19 décembre à l'Elysée, les organisations non gouvernementales associées au Grenelle pour faire le point sur le paquet climat-énergie, adopté par le Parlement européen le 17 décembre, les négociations internationales à venir sur le climat et la mise en œuvre du Grenelle.

Les ONG environnementales conviées à cette réunion étaient : les Amis de la Terre – France, Ecologie sans Frontière, la Fondation Nicolas HULOT, France Nature Environnement, Greenpeace France, la Ligue de Protection des Oiseaux, la Ligue ROC, le Réseau Action Climat – France, le Comité français de l'UICN et WWF – France. Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, ont également participé à cette table ronde.

Selon Arnaud Gossement, porte-parole de la fédération France Nature Environnement, une réunion de toutes les parties prenantes du Grenelle sera organisée dès début janvier pour que soient mises sur la table des propositions de ''verdissement'' du plan de relance de l'économie, a-t-il indiqué dans un communiqué, à l'issue de cette rencontre.

Le Président a ainsi invité les ONG à formuler leurs propositions auprès de Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet d'ici à janvier prochain, a précisé un communiqué de l'Elysée tout en rappelant que le plan de relance de l'économie annoncé à Douai permettra d'accélérer les travaux prévus sur les infrastructures ferroviaires, fluviales et portuaires.

Rappelons que les associations dont la FNE avaient notamment regretté que le financement de programmes autoroutiers puisse être présenté par le Premier ministre comme un symbole du plan de relance.

La rencontre, selon la FNE, a été franche mais utile, en dépit de la ''déception'' manifestée par les ONG après l'adoption du plan climat-énergie. Dans un communiqué, le directeur général du WWF France, Serge Orru a réaffirmé que le compromis n'était pas satisfaisant en terme d'ambition environnementale et qu'il obligeait la France à accélérer pour incarner l'exemplarité européenne lors des négociations de Copenhague.

De son côté, le Chef de l'Etat a réaffirmé aux ONG la volonté de la France de contribuer à un accord international sur la lutte contre le changement climatique d'ici à la fin de l'année 2009, pour la conférence de Copenhague et que la France continuerait à se montrer exemplaire dans le cadre national. Il a ainsi renouvelé son engagement de poursuivre la mise en œuvre intégrale du Grenelle de l'Environnement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager