Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Non-renouvellement du permis Rhône Maritime : les associations dans l'attente

Biodiversité  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

A l'occasion d'un meeting à Caen le 6 avril, le candidat-président Nicolas Sarkozy a annoncé le non-renouvellement du permis de recherche d'hydrocarbures Rhône Maritime. "Je ne mettrai jamais les Français en demeure de choisir entre la protection de l'environnement et la croissance, je veux les deux, ça s'appelle le développement durable", a-t-il déclaré selon le quotidien Les Echos. "C'est la raison pour laquelle (...) je n'accepterai pas de forage pétrolier en Méditerranée devant les calanques parce que la Méditerranée c'est le coeur de notre identité", a-t-il ajouté.

Les collectifs locaux anti-gaz de schiste et la fédération FNE ont déclaré prendre acte de cette déclaration mais craignent un effet d'annonce en cette période électorale et attendent la confirmation qui interviendra le 11 avril, date de clôture de la procédure d'instruction du permis.

Les associations espèrent maintenant que le candidat-Président reprenne les mêmes arguments pour refuser le forage profond prévu au large de la Guyane française. "Ce projet présente de nombreuses similitudes avec celui de Marseille - profondeur du forage, ampleur des dégâts environnementaux en cas d'accident… – sauf que le projet en Guyane est sur le point de se concrétiser", rapelle Greenpeace.

Un premier forage a déjà eu lieu l'année dernière en Guyane par plus de 2.000 m de fond. Total et Shell ont d'ailleurs annoncé en août 2011 la découverte de pétrole au large de la Guyane dont le potentiel serait de plusieurs milliards de barils. En comparaison, les réserves prouvées françaises représentent 100 millions de barils, pour une production quotidienne de 20.000 barils. "La multinationale SHELL vient de déposer la semaine dernière 4 nouvelles demandes pour des forages à des profondeurs comparables", rapelle l'association Guyanne Nature Environnement.

 

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Droit de l'énergie : votre conseil à distance et à l'international Energie-legal