En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation énergétique des bâtiments : six régions se sont engagées dans le programme Sare

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le 6 février, la secrétaire d'État à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon et François Bonneau, président du conseil régional du Centre-Val de Loire, ont signé une convention pour déployer le service d'accompagnement à la rénovation énergétique des bâtiments (Sare).

Pour rappel, le programme Sare est doté de 200 millions d'euros sur trois ans - sur la période 2020-2024 - via le dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE) financé par les fournisseurs d'énergie (les « obligés »). Il doit aussi être cofinancé à hauteur de 200 millions d'euros supplémentaires d'ici 2024 par les Régions partenaires du programme. Sare vise à structurer le réseau national de plateformes de conseils (réseau « Faire ») aux particuliers et aux professionnels dans leurs projets de rénovation énergétique.

Dans le cadre de cette convention, l'État, la Région Centre-Val de Loire et des collectivités infrarégionales, mobiliseront 20 millions d'euros, entre 2020 et 2023, « pour renforcer et étendre à tout le territoire régional le réseau existant des plateformes d'information-conseil », a précisé le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. La Région vise l'ouverture de quinze nouvelles plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE) d'ici 2023 et la rénovation de plus de 22 000 logements par an d'ici 2050. Le Centre-Val de Loire s'engage à proposer un conseil personnalisé à 120 000 ménages, entre 2020 et 2023, et à accompagner 8 700 ménages et 190 copropriétés dans leurs travaux. Près de 4 000 entreprises le seront aussi pour la rénovation énergétique de leurs locaux commerciaux.

Les autres Régions engagées

Le Centre-Val de Loire est la troisième région à avoir signé avec l'État une convention pour mettre en œuvre le programme Sare, sur une période de trois ans. Cette signature suit celles des conventions avec la métropole du Grand Paris et la région Bretagne. Une enveloppe totale de 64 millions d'euros est mobilisée à l'échelle de ces trois territoires.

À ce jour, six régions se sont engagées dans le programme, en incluant les trois protocoles d'accord signés par Emmanuelle Wargon : le 16 décembre dernier pour la Région Hauts-de-France, le 16 janvier pour la Région Grand Est, et le 17 janvier pour la Région Pays de la Loire. « L'objectif est que l'essentiel du territoire soit couvert par une convention d'ici la fin de l'été 2020, avec des dates de démarrage opérationnel échelonnées entre début 2020 et début 2021, selon les régions », a indiqué le ministère.

Le financement des réseaux d'accompagnement à la rénovation, au-delà de 2024, inquiète toutefois plusieurs acteurs concernés (Amorce, le Cler, Flame et la FNCAUE). Ils pointent un financement des structures conditionné aux actes réalisés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager