Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation énergétique et collectivités : l'Ademe et la Banque des territoires s'associent

Bâtiment  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'Agence de la transition écologique (Ademe) et la Banque des territoires ont signé le 18 novembre une convention de partenariat pour accompagner la rénovation énergétique des bâtiments des collectivités locales.

Cette convention vise en premier lieu à accompagner une soixantaine de collectivités situées dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Normandie dans la réalisation de leur schéma directeur immobilier énergétique (SDIE). « L'objectif est de permettre le "passage à l'action" des collectivités en matière de rénovation énergétique de leur parc immobilier », expliquent les deux partenaires. Pour cela, ces derniers vont cofinancer les études et la conception des SDIE. « Le bureau d'étude retenu pour mettre en œuvre cet accompagnement est Espelia, en groupement avec Pouget Consultants », précisent-ils.

La convention vise en second lieu à réaliser une étude nationale sur la sociologie de la décision dans le domaine de la rénovation énergétique du patrimoine des collectivités. Lors de travaux antérieurs, les deux partenaires ont en effet constaté que l'accompagnement financier ne faisait pas tout. Ils ont confié la réalisation de cette étude, au pilotage de laquelle est associée la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), à un groupement de trois sociologues et de deux experts des collectivité locales. La durée annoncée de l'étude est de quatorze mois.

Réactions1 réaction à cet article

 

Pour économiser l'énergie, il faut non seulement rendre nos bâtiments plus économes mais aussi diminuer nos besoins de mobilité. Dans les petites communes campagnes, nombre de services ont été supprimés et regroupés dans une des plus grosses communes avoisinantes afin de bénéficier de l'effet d'échelle. C'est une grave erreur sur le plan des mobilités: plus d'usage de la voiture en général. On peut éviter cela en regroupant dans un local ou bâtiment de chaque petite commune la mairie, la poste, le guichet bancaire, le service médical, le commerce de proximité, etc ... Ainsi, la plupart des services utiles aux habitants restent localisés. J'aimerais que cette petite idée germe dans l'esprit des décideurs de tous niveaux.

olibio | 20 novembre 2020 à 18h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager