En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La rénovation énergétique : c'est rentable, même dans le Sud de la France

Changement du système de chauffage, des menuiseries, isolation par l'extérieur… Ces aménagements coûtent cher, ce qui peut freiner les ambitions de rénovation, surtout dans le secteur de la copropriété. Pourtant, c'est rentable. Reportage à Montpellier.

Reportage vidéo  |  Bâtiment  |    |  Baptiste Clarke  |  Actu-Environnement.com

En ce mois de mars 2020, l'agence locale de l'énergie et du climat (Alec) de Montpellier Métropole (Hérault) a organisé une visite pour permettre notamment aux copropriétaires intéressés, de s'informer sur la rénovation énergétique des logements. Le chantier visité donne l'occasion de voir concrètement à quoi correspond une isolation par l'extérieur. Si la copropriété « Les Roses » en est là aujourd'hui c'est le fruit d'un projet de longue date.

Une prise de conscience des copropriétaires

Composée de deux bâtiments séparés, comprenant en tout 63 logements, cette copropriété fut construite en 1965, ce qui a son importance puisqu'à cette époque les normes concernant l'isolation étaient plutôt laxistes. Il s'agit d'un bâtiment à ossature en béton avec maçonnerie et briques. Il n'y avait pas d'isolation des murs. Des poutrelles béton avec hourdis non isolées composaient le toit terrasse. Pour le plancher bas, il s'agissait de poutrelles hourdis brique sur cave ou commerce, non isolées. Enfin, la menuiserie était en bois simple vitrage. Récemment, la chaudière à dû être remplacée, car l'ancienne, au fuel, était arrivée en fin de vie. Aujourd'hui, c'est une chaudière gaz à condensation qui est en place. Une première étape de rénovation énergétique.

Mais la consommation énergétique des bâtiments affichait toujours 105 kWh/m2/an. À titre de comparaison, les normes de construction dans le neuf imposent 50 kWh/m2/an (RT 2012). Avec l'augmentation du prix de l'énergie, les charges pour les copropriétaires et pour les locataires devenaient insupportables. Quant à la valeur de leur bien, elle diminuait énormément face aux nouvelles constructions voisines qui elles, présentaient de bien meilleurs résultats.

Changement de la chaudière puis isolation par l'extérieur

Une deuxième phase de rénovation a donc été votée par les copropriétaires. Après le changement du système de chauffage, l'isolation du bâtiment par l'extérieur a été actée. Cette opération doit permettre, au final, d'atteindre 69 kWh/m2/an, ce qui correspond aux normes thermiques actuelles d'un bâtiment basse consommation, pour de l'ancien.

Coût de l'opération : 572 100 euros, soit 9 080 euros en moyenne par logement. Mais grâce à l'accompagnement de structures comme l'Alec de Montpellier, 37,6 % du montant a été financé à l'aide du crédit d'Impôt, des certificats d'économie d'énergie collectifs et d'autres aides, en fonction, notamment, des revenus de chaque copropriétaire. Nicolas Cattin, chargé de mission de l'Alec Montpellier Métropole, explique ce qu'il en est dans la vidéo.

Au final, un gain énergétique de 52 % est attendu grâce à un investissement amorti, selon les estimations, en 10 ans. Une rénovation qui s'avère donc financièrement pertinente. Toutefois, dans le sud de la France, une telle opération n'est pas toujours rentable explique le maître d'œuvre, Michel Desangles de l'entreprise CRC : « Dans le Sud, les températures extérieures sont plutôt douces en hiver. Ici, comme pour toutes les constructions avant le premier choc pétrolier, c'était une véritable passoire énergétique. Alors ça valait vraiment le coup pour les copropriétaires. »

Réactions1 réaction à cet article

 

Dans la rénovation énergétique, il y a des perdants et des gagnants. Pour le moment, sauf rare exception comme celle de Montpellier qui doit être saluée, il semble que la voix des perdants l'emporte. Encore un problème d'intérêts privés contre l'intérêt public.Une grosse chaufferie qui voit son P1 descendre brutalement de 50%, ça ne fait pas plaisir à tout le monde.

chocho | 10 mars 2020 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager