En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation énergétique : le Gouvernement lance un nouveau service d'accompagnement

Le service d'accompagnement pour la rénovation énergétique, lancé par le Gouvernement, vise à mieux informer les particuliers, les professionnels et les propriétaires de petits locaux tertiaires privés. Il disposera de 200 millions d'euros.

Bâtiment  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

Le Gouvernement ajoute un service de plus à sa palette d'outils d'information pour essayer d'inciter à la rénovation énergétique : il lance un nouveau programme, le service d'accompagnement pour la rénovation énergétique (Sare). "Il vise à aider les français à se repérer et à se faire conseiller, et ainsi savoir quels travaux effectuer pour améliorer leur confort tout en réduisant leurs factures de chauffage", détaille dans un communiqué le Gouvernement.

L'objectif à atteindre au final ? La rénovation de 500.000 logements par an. Ce graal inscrit dans la loi de transition énergétique a été confirmé par le plan de rénovation énergétique des bâtiments, lancé en avril 2018. Le chemin pour y parvenir reste toutefois encore long. Ainsi, en mars 2018, le Conseil économique, social et environnemental pointait le retard pris par la rénovation des bâtiments.

Un outil en complétement du programme Faire

Différents outils de mobilisation ont déjà été initiés. Prévu par la loi de transition énergétique, le service public de la performance énergétique de l'habitat doit également accompagner les particuliers propriétaires vers la réalisation de travaux. Salué par les acteurs de terrain, ce service voit pourtant aujourd'hui son financement menacé : l'Ademe prévoit de réduire progressivement les budgets.

Autre outil déjà en place depuis septembre 2018 :  le programme Faciliter, accompagner et informer pour la rénovation énergétique (Faire). Les conseillers Faire accompagnent également les particuliers dans leurs projets de rénovation. Toutefois "leur action nécessite d'être soutenue et enrichie pour mieux convaincre nos concitoyens d'engager des travaux et accélérer le rythme des rénovations énergétiques", a indiqué le Gouvernement pour expliquer le lancement de ce nouveau programme Sare.

Soutenir les collectivités territoriales volontaires

Le service d'accompagnement pour la rénovation énergétique épaulera ainsi les régions, départements ou établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) volontaires pour trois types de missions : tout d'abord, le déploiement d'un service d'accompagnement des particuliers. "Dans ce cadre, des audits énergétiques pourront notamment être réalisés pour poser les bons diagnostics avant d'engager les travaux de rénovation des logements", indique le Gouvernement.

Le programme souhaite également soutenir une information aux professionnels. Enfin, il poussera le déploiement d'un service de conseil aux petits locaux tertiaires privés.

Les collectivités volontaires pourront adhérer à ce programme en tant que porteurs associés par la signature d'une convention dans le cadre de chaque région. Les préfets organiseront des concertations dans chaque région associant les acteurs territoriaux.

Ce programme s'inscrit dans le dispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE) jusqu'au 31 décembre 2024. Il est donc financé par les opérateurs "obligés" du dispositif. Le déploiement effectif du programme est prévu à partir du 1er janvier 2020. En parallèle, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) lancera un appel aux obligés et délégataires CEE pour candidater au financement du programme.

Au total, le programme dispose d'une enveloppe de 200 millions d'euros. "Il pourra couvrir jusqu'à 50% des coûts, le reste étant cofinancé par les collectivités", note le Gouvernement. Le volume de certificats correspondant est de 40 TWhc.

Réactions1 réaction à cet article

 

Les Adil (associations départementales pour l'information sur le logement) ne sont-elles pas déjà là pour ça ?

Pégase | 10 septembre 2019 à 09h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager