En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

MaPrimeRénov' : l'Agence nationale de l'habitat a reçu plus de 47 000 dossiers

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le 18 juin, l'Agence nationale de l'habitat (Anah) a annoncé avoir reçu 47 775 dossiers de demandes d'aides de « MaPrimeRénov' », depuis janvier 2020, par les ménages modestes éligibles pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique de leurs logements. L'instruction de la nouvelle aide a commencé début avril. « Les premières aides seront versées, pour les travaux terminés, dans les prochains jours », a indiqué l'Anah dans un communiqué.

Le nombre de dossiers de demandes de la prime, gérée par l'Anah, est fixé à 200 000 pour 2020, mais pourrait pâtir des effets de la crise sanitaire. Les premières aides versées de MaPrimeRénov' ont d'abord été annoncées pour fin avril.

Le 7 mai dernier, en présence des ministres Julien Denormandie pour la Cohésion des territoires, et Emmanuelle Wargon pour la Transition écologique, Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah, avait indiqué avoir instruit, en un mois, plus de 5 000 dossiers, et 1,7 million d'euros de demandes d'aide notifiées. Lors d'un webinaire rassemblant les acteurs de la rénovation énergétique, elle avait précisé que 63 % des subventions avaient été demandées par les ménages très modestes.

La possibilité de recourir à un mandataire, initialement prévue en mai, a été ouverte début juin. Un délégataire de certificats d'économies d'énergie (CEE) ou une collectivité, habilités par l'Anah, peut donc être mandaté par un ménage pour déposer son dossier de demande de la prime.

Concernant le programme « Habiter Mieux », l'Anah a également financé la rénovation thermique de 14 453 logements depuis janvier 2020, soit une augmentation de 7 % par rapport à l'an dernier.

Par ailleurs, l'Anah a également adopté deux dispositifs d'aides destinés à renforcer l'attractivité des centres-villes : l'un concerne la rénovation de façade et le second permet, pour les copropriétés, la transformation d'un local en espace collectif destiné à de nouveaux usages (local à vélo, espace de travail, etc.).

Réactions1 réaction à cet article

 

on A reçu tellement de propositions de toutes la France et même de locuteurs pas vraiment francophones qu'on a laissé tomber.
Cette année je chaufferais au bois, j'ai pas mal d'arbres morts, c'est la première économie.

pemmore | 22 juin 2020 à 12h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager