Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La filière de la construction demande de reporter la RE 2020 à mars 2022

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Les organisations professionnelles de la Article publié le 13 janvier 2021

Réactions1 réaction à cet article

 

Effectivement, c'est incompréhensible de sanctionner ainsi le gaz, et que l'Etat aide AUTANT les projets "d'épuration biogaz en bio méthane pour l'injecter dans le Gaz naturel. Ce bio méthane là revient 5 fois plus cher ( par les ressources nécessaires, process biogaz, process épuration, et les subventions et contrat d'achat sur 15 ans) que le gaz Naturel ! Sur le projet STEU étudié à 44REZE, qui utilisait le biogaz produit (dans un digesteur alimenté en boues de station d'épuration) par installation cogénération : recettes 100 k€ /an, voit par ce nouveau projet, d'injecter biométhane certifié GRDF revendu par ENGIE avec garanties d'origines aux consommateurs, son intérêt financier décupler. 1140 ke/an, retour sur investissement env, 3 ans selon le ppt Nantes Métrropole, Alors on veut plus de gaz, ou on n'en veut pas ? Veut on bricoler une Ferrari avec des pièces de 2 CV qui reviendra 5 fois plus cher que la vraie Ferrari ? dont on veut se débarrasser ! Et Mme Pompili utiliser directement les billets 500 euros comme combustible ?

J Cl M 44 | 27 janvier 2021 à 10h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi

Offres d'emploi

Formations professionnelles

Godet GB sur fourches remplisseur de big-bag avec trappe hydraulique GOUBARD