En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Enfouissement des déchets radioactifs à Bure : 44 ONG demandent le report du débat public

Déchets  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Quarante-quatre associations environnementales locales, opposées au projet Cigeo de stockage géologique profond de déchets radioactifs à Bure (Meuse) ont demandé au Président de la République le report du débat public du projet. Elles souhaitent que celui-ci soit organisé après le débat national sur la transition énergétique en cours et l'adoption de la loi de programmation à l'automne 2013. Ces deux débats "risquent de se percuter", craignent les associations qui jugent que "le débat énergie doit prévaloir".

La Commission nationale du débat public (CNDP) a en effet décidé le 7 novembre d'organiser cette concertation en 2013 alors que le centre expérimental Cigeo est à l'étude depuis le début des années 1990, rappelle l'Andra, maître d'ouvrage du projet.Il est conçu pour "stocker l'ensemble des déchets français hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par le parc nucléaire actuel, depuis sa création et jusqu'à son démantèlement", précise l'Andra. Le dépôt de la demande d'autorisation de création du centre est prévu en 2015 après la tenue de ce débat public. Les travaux de construction de Cigeo seront lancés en 2019 et la mise en service du site est prévue en 2025.

Les associations estiment que le report du débat sur Cigeo "est parfaitement possible, vu le calendrier" du projet, indiquent-elles. Les habitants de la Lorraine et de Champagne-Ardenne ont "droit à un débat plein et entier sur leur avenir énergétique et il serait inacceptable qu'ils ne puissent y participer, s'ils le souhaitent, en étant mobilisés par le débat sur Cigeo (…). D'autre part, le débat sur l'enfouissement des déchets nucléaires n'est retenu que comme un débat local alors que c'est aussi un débat national puisqu'il s'agit des déchets accumulés par l'ensemble du système nucléaire français", déclarent les ONG.

Or, ce courrier, adressé au Président le 16 novembre, n'a reçu "à ce jour aucune réponse", a déploré ce jeudi 13 décembre Maryse Arditi, pilote du réseau Energie de FNE. "Le téléscopage à venir de ces deux débats d'ordre national ne permettra pas aux associations de participer correctement aux deux. C'est inadmissible de faire les choses dans cet ordre-là", a-t-elle dénoncé.

Si ce report n'était pas acté, les associations seraient "dans l'obligation de renoncer à toute participation au débat sur Cigeo pour privilégier le débat sur la transition énergétique", ont-elles prévenu dans le courrier.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager