Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La requête d'ATPN pour la fermeture de la centrale de Fessenheim rejetée en appel

Energie  |    |  Graziella Dode  |  Actu-Environnement.com

La Cour administrative d'appel de Nancy a rejeté jeudi 16 mai la requête de l'Association trinationale de protection nucléaire (ATPN) demandant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

Ce collectif de communes, d'associations et de citoyens français, allemands et suisses avait demandé une "fermeture immédiate" de l'installation nucléaire au ministère de l'Ecologie par un recours gracieux en juillet 2008. L'association pointe des carences de sécurité dans la centrale, précise-t-elle. Elle avait saisi la justice suite au rejet de sa demande par le ministère. Le Tribunal administratif de Strasbourg a également rejeté sa requête en 2011, une décision dont elle a fait appel.

Lors de l'audience devant la Cour administrative d'appel de Nancy le 18 avril, le rapporteur public a souligné que "la mise à l'arrêt d'une centrale nucléaire nécessite non seulement que des risques graves soient avérés, mais en plus, qu'aucune disposition prise par l'ASN ne soit envisageable", rapporte l'AFP. Le rapporteur a également souligné le renforcement de la sécurité dans la centrale suite à l'accident nucléaire de Fukushima. Corinne Lepage, avocate de l'association, s'est dite "navrée de la pauvreté des conclusions du rapporteur public". "J'attends plus de la part du Conseil d'Etat, saisi quasiment du même dossier, et qui doit statuer avant l'été sur ce problème", a-t-elle ajouté.

Dans tous les cas, la fermeture de la centrale est prévue pour 2016, a rappelé le gouvernement.

Réactions1 réaction à cet article

 

Comment voulez-vous que le citoyen ordinaire prenne position pour une fermeture "immédiate" ou prolongée jusqu'en ...2016? alors que les riverains et surtout les salariés ,voire les syndicalistes C.G.T, réclament la continuation de la production d'électricité encore 10 années de plus!
En fait, pour prendre clairement position, il nous faut disposer des propositions fiables et surtout chiffrées ,de remplacement par des E.N.R déjà en place et capable de prendre "immédiatement" le relais?
Alors seulement, on pourra parler de la chance de pouvoir utiliser cette centrale comme modèle de démantèlement qui durera ..10ans au moins. Merci

arthur | 20 mai 2013 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

TrichlorScan : mesurer les trichloramines dans l'air sans réactif toxique CIFEC