Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La ville de Balma dote son eco-quartier d'un réseau de chaleur alimenté en biomasse et solaire

Energie  |    |  Florence Roussel

Le futur éco-quartier de Vidailhan à Balma dans la banlieue de Toulouse va être équipé d'un réseau de chaleur alimenté par une centrale de production énergétique combinant des capteurs solaires haute température et une chaudière biomasse. Cette production couvrira plus de 80 % des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire de l'éco-quartier. Le gaz sera utilisé en appoint des énergies renouvelables.

Cette combinaison énergétique a été proposée par la société Cofely filiale de GDF Suez. Les capteurs solaires utilisés, développés par la société SAED, amplifient le rayonnement solaire et permettent de produire une eau surchauffée à 130°C. Ils seront installés dans l'enceinte du quartier, sur un "champ solaire" de 800 m2. Les 1.700 tonnes de bois-énergie nécessaires au fonctionnement de la chaudière bois (1,1 MW) chaque année seront quant à eux composées de plaquettes forestières. Cofely s'engage à s'approvisionner dans un rayon de 40 km.

La société investira au total 3,7 millions d'euros pour réaliser l'ensemble des équipements, en partie subventionnés par l'ADEME. Le chiffre d'affaires prévisionnel pour l'entreprise s'élève à 830 000 euros par an, sur une durée de 25 ans.

L'ensemble des travaux démarrera en mai 2011 pour s'achever à l'été 2012.

Réactions4 réactions à cet article

 

Bonjour,

Je ne comprends pas pourquoi des logements neufs qui devront respecter au minimum la réglementation thermique BBC et donc avec des besoins en chauffage très limités par rapport au parc immobilier existant, nécessitent un réseau de chaleur tel que celui présenté dans cet article?

Merci par avance pour un complément d'informations.

Romain

Romain | 12 avril 2011 à 14h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour tout comme Romain, j'apprécierais également un complément d'information : combien d'habitants cela concernera-t-il ? et combien de Tep économisés et/ou émissions de CO2 évités ? Merci.

damien de paris | 12 avril 2011 à 15h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les remarques sont pertinentes, les bâtiments BBC (RT2012) consomment peu pour le chauffage. C'est l'ECS qui est prépondérante, qui l'été pourra être fournie par le solaire. Une production décentralisée aurait certainement un meilleur rendement. Que ne feraient pas les lobbies de l'exploitation pour obtenir des marchés et des subventions ?. Au final ce seront les abonné au réseau de chaleur qui paieront.

kerfelin | 17 avril 2011 à 13h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

et oui, une hérésie, une de plus!
Alors qu'en France des centaines de piscines et d'hôpitaux continuent d'engloutir des MWh par dizaines de milliers, l'Etat - via le fond chaleur - préfèrent encourager l'utilisation de biomasse pour chauffer des logements neufs BBC. Chercher l'erreur...

green e-motion | 27 avril 2011 à 15h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

SPRING®, panneau solaire hybride producteur d'électricité et d'eau chaude DualSun