En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Réseaux de chaleur : les collectivités et les professionnels s'impatientent

Energie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Alors que la loi de transition énergétique prévoit de multiplier par cinq la quantité d'énergie renouvelable livrée par les réseaux de chaleur et de froid d'ici 2030, les collectivités et les professionnels perdent patience. Dans un communiqué commun, ils rappellent que la forte baisse du prix du gaz et l'impossibilité d'investissement des collectivités rendent difficile le développement de réseaux vertueux. Le système de soutien n'est plus suffisamment incitatif.

La ministre de l'Environnement a promis à plusieurs reprises un doublement du Fonds chaleur pour subventionner les travaux mais, ne voyant toujours rien venir, les acteurs s'inquiètent : "Les collectivités territoriales et leurs opérateurs tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme, car si la ministre de l'Environnement ne respecte pas son engagement de doublement des aides du Fonds chaleur, la France n'atteindra pas ses objectifs de transition énergétique", prévient Serge Nocodie, vice-président d'Amorce en charge des réseaux de chaleur. "Le Fonds chaleur a prouvé son efficacité depuis sa mise en place en 2009, permettant la construction de 1.200 km de réseaux supplémentaires", rappelle Thierry Franck de Preaumont, président du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU).

Amorce, la Fédération des services énergie environnement (Fedene), le SNCU et l'association Via Séva demandent par conséquent à la ministre de l'Environnement d'augmenter réellement et immédiatement les aides aux réseaux de chaleur et de les indexer sur l'évolution réelle du prix du gaz.

Les acteurs souhaiteraient également une accélération de l'augmentation de la contribution climat énergie, le lancement d'un appel à projet "Nouveaux écoréseaux de chaleur" et espèrent la mise en place opérationnelle du Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) pour le raccordement aux réseaux de chaleur vertueux.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…