En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des résidus de plastique retrouvés dans l'eau du robinet sur cinq continents

Eau  |    |  Rachel DebrincatActu-Environnement.com

Si les microplastiques sont présents dans les océans, les lacs et les rivières, le sont-ils aussi dans l'eau du robinet ? La question paraît triviale et pourtant difficile à explorer, tant les sources de pollution sont hétérogènes et les mécanismes de contamination complexes. ORB media, un organisme journalistique américain, a voulu investiguer ce sujet, missionnant des scientifiques de l'université d'Etat de New York et l'école de santé publique du Minnesota durant dix mois, dans une douzaine de villes, réparties sur cinq continents.

Les résultats, qui ne font pour le moment pas l'objet de publications scientifiques, alertent. Sur les cent cinquante-neuf échantillons testés, "83% d'entre eux sont positifs à la présence de fibres plastiques", rapporte l'étude. Un taux record a été relevé aux Etats-Unis avec 94% d'échantillons positifs. Il est plus faible sur le continent européen : 72%. Sous leurs microscopes, les scientifiques ont observé des particules mesurant entre 1 et 10 micromètres.

D'où viennent ces microparticules ? Les scientifiques avancent différentes sources : eaux usées de lavage des vêtements (1 million de tonnes par an), poussières de pneu (20 grammes émis tous les 100 kilomètres parcourus), déchets de peinture. Sans compter les 8 millions de tonnes de déchets de plastiques qui se fragmentent dans les océans. Une thèse française, menée par Johnny Gaspéri à l'université Paris-Est Créteil, avance même une accumulation de ces fibres dans l'atmosphère.

Si la présence de microplastiques dans les mers, dans les eaux douces et même dans le miel, est avérée, cette expérimentation ouvre un océan de recherches à venir. Comment sont-ils arrivés jusqu'au robinet ? Et surtout quels impacts sur la santé faut-il craindre ? L'eau du robinet n'a pas fini d'être examinée à la loupe.

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour
Il serait intéressant d'aller voir dans les eaux minérales.
Le comble serait qu'elles en soient exempt, alors que leur emballage contribue grandement à cette pollution diffuse.

Viniasco | 07 septembre 2017 à 15h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Viniasco : visionnez la vidéo de l'étude (via le lien), 3 marques d'eau en bouteille américaines ont été testées et contenaient aussi des microfibres.

MF | 08 septembre 2017 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Effectivement, il faut regarder la vidéo pour être informé que ces microfibres se retrouvent aussi dans l'eau embouteillée. Ce n'est même pas mis dans le résumé de l'étude et c'est dommage parce que les vendeurs d'eau embouteillée ont vite fait de taper sur l'eau du robinet en prétextant que la leur est pure.

Viniasco | 08 septembre 2017 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…