En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Autolib' : les premiers problèmes rencontrés n'altèrent pas l'optimisme de Bolloré et de la Ville de Paris

Transport  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Le dispositif d'autopartage Autolib' lancé le 5 décembre 2011 fait l'objet d'un premier retour d'expérience. Si certains problèmes alimentent les polémiques apparues lors de l'inauguration du service, le groupe Bolloré et la Ville de Paris sont pour leur part satisfait.

Répondre au manque de voitures

Premier reproche avancé : les stations sont souvent vides, rendant le dispositif inaccessible aux abonnés dans certains cas. Une situation normale a indiqué Vincent Bolloré à l'AFP. Le dispositif est composé de 250 stations, a rappelé l'homme d'affaire, précisant qu'avec 250 véhicules effectivement en circulation "ça ne fait pas beaucoup, au maximum une par station".

Quant aux véhicules disponibles, il est de l'ordre de 300 (auxquels il faut retrancher les véhicules en réparation) et l'arrivée de nouvelles voitures est d'ores et déjà planifiée. "Nous en livrons 250 en janvier, 300 en février, 350 en mars et un peu plus de 350 les mois suivants" a annoncé Vincent Bolloré.

Des réparations sur site

La voiture serait également victime de pannes et dégradations, avancent les détracteurs du service. "C'est faux, nous en avons beaucoup moins que prévues", rétorque Sylvain Marty, directeur du syndicat mixte Autolib', ajoutant qu'"il y a très peu de vandalisme, c'est marginal et c'est une très bonne surprise".

Par contre, "les délais de réparation sont un peu longs", avance-t-il, expliquant que sur 300 voitures actuellement en circulation 50 sont en réparation au centre opérationnel des Autolib' à Vaucresson (Hauts-de-Seine). Afin de limiter l'impact des accidents mineurs sur le service, une modification de la procédure de réparation est envisagée. "Nous allons revoir le système car au moindre problème comme un rétroviseur abîmé, le véhicule est retiré du circuit et amené à Vaucresson". Les dégâts légers pourraient notamment être réparés dans les stations.

Enfin, le principal motif de satisfaction pour Vincent Bolloré est le nombre d'abonnés après un moins. "Nous avons 7.200 abonnés", annonce Vincent Bolloré.

Réactions8 réactions à cet article

 

C'est hors de prix !!!
Comme je le disais sur l'article de 20 min, il faut utiliser l'autopartage, nettement plus souple et radicalement moins cher...
Je sais qu'il existe plusieurs sociétés, moi je suis chez livop et putain c'est trop bien !!

TRAZ | 05 janvier 2012 à 16h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En fait tu n'as juste pas compris qu'Autolib' ne s'adressait pas à tout le monde !!!
Bolloré n'ont plus en général.

Tombour | 08 janvier 2012 à 13h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Tombour

En fait à partir du moment ou le projet autolib était financé avec nos impôts et implanté sur la voie publique ; j'ai eu je te l'accorde la candeur de croire que c'était un projet "réfléchi, étudié, et censé".
Force est de constater qu'il n'en est rien.
Projet réalisé par et pour les parisiens aisés (très aisés)....
Moche très moche

TRAZ | 09 janvier 2012 à 12h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce que veulent les villes c'est le tout électrique : métro bus tram taxis (hybrides 60 km électriques minimum) et autolib voire vélib électrique.
Arrêtez de démolir la santé des enfants citadins qui respirent au ras des échappements.

pépélemoko | 12 février 2012 à 09h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ pépélemoko,
Bah je serais tenté de te dire chiche !
Effectivement on aurait pu commencé par équiper les bus soit avec de l'électrique soit avec des carburants moins polluants...
Je constate juste et ma taxe d'habitation aussi que ce nouveau service révolutionnaire nous coûte une fortune, et que le prix pour l'usager est prohibitif.....je ne sais pas si tu as vu ce que coûte la location d'un tel véhicule c'est proprement une arnaque !!!
Utiliser le covoiturage, est lui aussi écologique (je n'ai personnellement plus de voiture depuis que j'utilise ce système), J'utilise la voiture de monsieur tout le monde qui dors dans un garage ou dans la rue, et c'est nettement plus économique, le propriétaire touche une quote part et moi je fais de sérieuses économies sur mes locations (j'ai cité la société que j'utilise dans un précédent post). Je trouve sincèrement que c'est ça l'avenir, et non pas de surpeupler les places de stationnements, avec des véhicules pas vraiment jolis (il est vrai que ça n'engage que moi), et dont le coût de location est un scandale...
Développer l'auto-partage serait bien moins coûteux pour la société et permettrait de développer en plus le co-voiturage.
L'autolib a été développée à grand coup d'investissement colossaux et d'aides de l'état, alors que tout cet argent aurait pu servir a avoir 100% des bus de transports de personnes non polluant et ce sur la région parisienne en entier.
Juste une question comment sont recyclées les batteries usagées ???

TRAZ | 13 février 2012 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Traz. Tout sytème débutant coûte cher comme les premiers véhicules thermiques ! et que dire du TGV ?
Les batterires Bolloré, à enroulement de couches avec lithium Métal se recyclent à environ 90 %
la vraie Bluecar à 330 euros mois assurance entretien compris aurait été supèrieure mais Pininfarina a eu des problèmes familiaux

pépélemoko | 13 février 2012 à 14h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ pépélemoko,
Réponse très juste, j'en conviens et merci pour la précision sur le recyclage, je savais que TOYOTA s'était attiré les foudres des écologistes sur ce point...
Juste une petite précision, nous n'en sommes pas aux balbutiements de cette "nouvelle technologie", un ami ingénieur chez PSA m'a expliqué que cela fait 10 ans qu'il sont capables de faire des véhicules électriques avec une autonomie de 400km, mais tant qu'il y aura du pétrole....enfin c'est un autre débat !
Je reviens sur Autolib, et je pense que sincèrement vu le coût du projet on aurait pu faire bien mieux et plus efficace.
Je n'utiliserai pas ce système (et pourtant je loue un véhicule deux a trois fois par semaine, chez livop comme je l'avais dit avant) et non pas par défiance du système ou parceque je suis un anti bolloré, non rien a voir ; ce n'est juste qu'une question de coût !!!
bah oui l'écologie de luxe c'est trop cher pour ma bourse !
Louer une autolib pour 24h (21€) et 50 km (18€ soit 0.36du km) revient a 39€ hors cout d'abonnement, contre 15€ avec mon système actuel (assurance tous risques comprise et carburant et 50km) et pour une heure 2.1€ (Autolib) hors km et abonnement et 3€ pour mon truc (de nouveau tout compris).
Pour moi le calcul est vite fait.

TRAZ | 15 février 2012 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Traz. Ok pour le système de location sur Paris sauf que ce n'est pas de l'électrique ! Par contre 400 km d'autonomie d'après l'ingénieur PSA ça m'étonne quand on sait que Renault en annonce 185 pour sa Fluence ou alors il faut un poids rédhibitoire de batteries.
Je préférais la Bluecar blanche de Pininfarina à 330 euros mois entretien assurance compris notamment pour un francais moyen obligé d'habiter à 50 kms de Paris dans sa maison à prix abordable et dans une zone sans transport en commun (sinon le prix monte). Il n'a qu'une voiture familiale Diesel avec laquelle il fait 100 kms aller-retour jour soit environ 8l de gas-oil (trajet mixte) soit un peu plus de 160 l/mois.
Alors prix de gas-oil + entretien + usure il n'est pas loin des 330 euros mois.
L'électricité pour sa Bluecar est au tarif de NUIT quand il la recharge alors ça vaut la peine.
Si sa femme doit rester à la maison pour les enfants elle peut utiliser la familiale diesel pour l'école et les courses en grande surface.
Je n'ai aucun lien avec Bolloré mais je trouve que sa batterie, inventée par un ingénieur du CNRS qui a vendu son brevet au Canada racheté ensuite par Bolloré spécialiste des films minces et des super-condensateurs méritait un peu mieux d'autant plus qu'elle est dangereuse à partir de 160 degrés Celsius alors que la lithium-ion japonaose l'est à partir de 60. Bien sûr il lui faut 80 degrés pour fonctionner mais couplée à un super-condensateur çà se fait correctement.
Bonne journée.

pépélemoko | 16 février 2012 à 10h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager