En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Haut-Rhin : un projet éolien menacerait le Grand Tétras

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Dans un communiqué, la préfecture du Haut-Rhin a annoncé le 30 juillet avoir lancé une "procédure contradictoire préalable" au retrait de l'autorisation d'un projet de cinq éoliennes au col du Bonhomme (Haut-Rhin), qui menacerait le Grand Tétras, gallinacé classé vulnérable en déclin en France.

La préfecture a autorisé le 12 juin par arrêté le défrichement de 2,77 hectares de forêts en vue de l'installation de 5 éoliennes. Une autorisation qui avait été aussitôt dénoncée par l'association locale Sauvegarde faune sauvage 68 qui estime que ce projet menace l'espèce. Elle a porté plainte contre la France à Bruxelles pour non respect de la directive européenne "Oiseaux".

A la suite d'un recours de l'association, le ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt "a demandé au préfet du Haut-Rhin d'envisager le retrait de cet arrêté", a expliqué la préfecture.

Les services du ministère ont "en effet étudié les observations développées" dans ce recours et ont considéré que l'étude d'impact du dossier de défrichement "présente des insuffisances, tenant à la présence du Grand Tétras, espèce classée comme vulnérable en France et confrontée dans le massif vosgien à un risque élevé de disparition", poursuit la préfecture.

Il a également été noté que le site retenu pour le défrichement et l'installation d'éoliennes "se situe à proximité immédiate" de sites Natura 2000 (Massif Vosgien et Hautes Vosges ), "dont les désignations ont été, au titre de la directive 2009/147/CE dite directive « oiseaux », notamment, motivées par la conservation du Grand Tétras".

La société d'exploitation du parc éolien du Col du Bonhomme dispose de 10 jours "pour faire valoir ses observations" au retrait du projet.

Réactions7 réactions à cet article

 

Halte à la défiguration des paysages Vosgiens. Pas d'éoliennes de grâce !

RealWheel | 01 août 2013 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le maire de Kaysersberg Henri Soll veut devenir le Roi de la tronçonneuse du parti Europe écologie les verts en allant couper les arbres du Col du Bonhomme,si l'on appelle pas ça de l'extrémisme....Il y a du ménage à faire dans vos rangs les pseudos écolos.

kyrnos43 | 02 août 2013 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les comptages des tétras grands et petits sont souvent bidonnés cela ne justifie pas les horreurs éoliennes et les massacres de nos forets

firminou | 02 août 2013 à 11h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis pro éolien, et je regrette que la plupart du temps les projets n'aboutissent pas à cause d'associations pseudo écolo(paysage) manipulées par des lobbys, néanmoins il est important qu'une énergie qui respecte la nature ne nuise pas à celle-ci, si tel est le cas, il faut revoir la copie.

lio | 02 août 2013 à 12h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comment un pro éolien peut il aimer la nature ? Ces engins sont hors norme dans LA NATURE,ce sont des verrues que l'on veut nous imposer forcés par des lobbys internationaux qui "achétent" les maires, les présidents de com- coms,les conseillers généraux etc... et d'autres intervenants dont l'ADEME la pire des corrompues !

kyrnos43 | 02 août 2013 à 13h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonne décision, qui certes, ne peut pas plaire à tous le monde.
En France, seules l’Aquitaine et l’Alsace pouvaient s’enorgueillir du label 0% éolien.

Contacté, suite à l’annulation de l’autorisation préfectorale, l’un des promoteurs du projet, le maire de Kaysersberg, Henri Stoll, s’est dit prêt à aller « personnellement commencer le défrichement à l’aide de sa tronçonneuse. » (Sic)

Notez que tout cela me rappelle cette réaction savoureuse d’un autre maire d’une commune du littorale, qui s’était vu refuser un projet éolien car il était situé en bordure d’une zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO)
Ce maire avait déclaré :
« Si on doit arrêter le progrès à cause de quelques canards… » (sic !)

Certaine régions regrettent amèrement de s’être laissé envouté par la « fée éolienne ».
Combien de fois en ais-je entendu, de ces conseillers qui avaient voté de bonne foi un projet, et qui m’ont avoué, une fois les choses mise en place, avoir le net sentiment de s’être fait rouler !
Par contre, dans la communauté de communes du Sancy Artense, la réponse aux propositions des démarcheurs éoliens a été un NON ferme et définitif.
Ouf, sauvé, le Massif du Sancy !

Tireman | 03 août 2013 à 14h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Victoire de l’écologie sur les éoliennes industrielles !
Le préfet du Haut-Rhin a annulé, le 19 août, l’arrêté autorisant le défrichement en vue de l’implantation de cinq éoliennes au col du Bonhomme.
Inutile de dire que le maire Vert Henri Stoll (le père-vert ?) est fou de rage et même, "pète carrément les plombs".
Après avoir traité, je cite, de "connards" les associassions de protection des grand tétras et des sites Natura 2000, il annonçait son intention de porter plainte contre le président de Faune sauvage "pour mise en danger de la planète" et contre le ministre de l’Agriculture "pour non-respect des accords de Kyoto"…
En cadeau de consolation, les dits "connards" lui ont offert une tronçonneuse..., en carton !
Cette victoire symbolique démontre encore une fois que l’industrie éolienne est un véritable "miroir au alouettes" financier et que cette victoire est avant tout celle de l’écologie véritable sur l’affairisme.

Tireman | 03 septembre 2013 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…