En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Mont Saint Michel : retrait du permis de construire du parc éolien des Argouges

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

La préfecture de Basse-normandie a demandé au porteur de projet du parc éolien des Argouges Epuron prévu à 19km du Mont-Saint-Michel de retirer son projet. "A partir du moment où j'ai proposé aux élus un périmètre d'exclusion, il ne restait qu'un seul projet, celui de Epuron, dès lors j'ai été cohérent en demandant à cette société le retrait de son projet", a déclaré à l'AFP le préfet de la région Basse-Normandie, Didier Lallement. Epuron a accepté et le préfet a signé 4 arrêtés annulant les trois éoliennes et le poste de raccordement.

Un périmètre d'exclusion des éoliennes autour du Mont-Saint-Michel, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, serait en effet en préparation. Il s'agirait d'un ovale d'une quarantaine de km de rayon à l'ouest et à l'est du rocher et d'une vingtaine de km au nord et au sud. Attendu pour septembre prochain, ce périmètre doit répondre aux inquiétudes exprimées par l'Unesco en juin 2011.

Réactions20 réactions à cet article

 

Ce qui est bon pour le Mont doit l'être pour tous les momuments et sites de valeur patrimoniale majeure.
La règle actuelle : protection d'un monument historique dans un rayon de 500 m. n'a plus de sens quand il s'agit d' épargner à un site la vue d'une construction de 150 m. de haut. 500 m. correspondait à une éolienne de 50 m. ,soit dix fois sa hauteur, la même disposition conduit à au moins 1500 m. Il faut revoir la réglementation sur ce point.

sirius | 03 avril 2012 à 15h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bravo à ce préfet.
Mais si ceci est une première victoire, d'autres sites sont en danger.
La collégiale de le Dorat, dans le heut Limousin par exemple.
Mais le but final est bien de faire cesser l'imposture éolienne.

Tireman | 04 avril 2012 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est sûr qu'à 19 km du site, l'impact visuel doit être conséquent !!

On peut être contre l'éolien en prétextant la défense des paysages, c'est parfois justifié. De même, les anti-éoliens ont parfois des arguments valables pour s'opposer à l'installations d'éoliennes sur un site particulier. Mais leur opposition systématique les décrédibilise fortement.

Même si la vue porte loin en zone littorale, il faut savoir raison garder. L'ampleur du périmètre d'exclusion pour l'Unesco est aberrante. Tant qu'on y est, on peut aussi faire d'autres propositions ridicules :
- interdire le survol du site par les longs courriers (ça fait des trainées blanche et c'est pas beau)
- interdire l'accès des camping-cars à la baie (c'est moche et ça fait beauf)
- empêcher la circulation des véhicules à moteurs dans les environs (calèche et chevaux obligatoires)
- détruire les hôtels hideux des environs et les remplacer par des huttes en bois
- seuls les vieux gréements sont autorisés à naviguer dans le secteur

Et tout ça dans un périmètre équivalent.

brazz | 04 avril 2012 à 11h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Imposture de l'éolien ? Et l'imposture du nucléaire alors ! Prêt à mourir pour sauvegarder ce qui vous semble beau ?
S'il y a des sites qui ne se prêtent pas à l'implantation d'un parc éolien, attention à l'amalgame systématique ! Marre des extrémistes du paysage...

prisme | 04 avril 2012 à 11h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Marre des extrémistes du paysage..."
Tient ?
J'ai déjà entendu cela quelque part...
l'imposture éolienne, je confirme, car s'il n'y avait pas eu les "horribles" centrales nucléaires lors de la vague de froid cet hiver pour fournir, je me demande bien ce comment on se serait chauffé, parce que les "écologiques" éoliennes, elles, sont restées désespérépent immobiles, ce qui est d'ailleurs normal en période de froid... (ben oui, les hautes pressions...)
Cela est d'ailleurs confirmé par les rapport journaliers de RTE...
Donc, je confirme, "l'imposture éolienne."
Mais j'accepte d'être un "terroriste paysager", cela me semble plus honnête.

Tireman | 04 avril 2012 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

je ne sais pas si les japonais n'auraient pas préférés voir leur paysage "saccagé" par des éoliennes, plutôt que dévasté par fukushima.Comment dit on tireman en japonais?
Imposture nucléaire? chut... secret d'état!

lio | 04 avril 2012 à 16h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Très amusant Lio.
Je note quand même que vous admettez qu’il y a saccage des paysages, c’est un progrès.
Dans la même veine humoristique, vous devriez demander aux polonais, quand ils se reçoivent des pluies acides dues aux centrales thermiques qui fonctionnent au lignite, s’ils n’auraient pas préféré que leur voisin allemand ne s’investisse pas plus dans le nucléaire ?
Ben oui, quand le vent joue les divas, il faut bien compenser…
Fuel, gaz, charbon ou lignite.
Très "écolo" tout cela.
Notez, qu’il n’y a pas que le nucléaire dans la vie.
La géothermie à grande profondeur, cela ne pollue, ni l’atmosphère, ni les paysages.
Mais peut-être que cela rapporte moins aux "écolo-financiers" ?

Tireman | 04 avril 2012 à 19h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"pas de vent, normal, les hautes pressions..."
C'est ce genre d'évidence fausse que mettent perpétuellement en avant les anti. Rappelez moi les records de productions de cette hiver au fait? plus de 6% il me semble!
Que des arguments non argumentés, le plus flou possible pour bien faire peur et mis sur le compte du pseudo bon sens.
Pareil que le bruit des éoliennes, qui sont sensés faire déprimer tout le monde. Dans ma rue, fenêtres fermées, j'entends les voitures tout le temps. Bien plus fort qu'une éventuelle éolienne dans mon jardin! Et quand je fais du vélo en ville, je respire les particules fines, une pollution atmosphérique qui attaque très surement nos monuments. Alors, oui, prenons du recul avec les éoliennes. Ne faisons pas n'importe quoi, mais que certains arrêtent de faire les Don Quichotte des temps modernes!

eole | 04 avril 2012 à 20h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les centrales nucléaires ne sont pas forcément horrible ou impactantes d'un point de vu paysager mais elles sont dangereuses sans équivalent...
Les éoliennes ne fonctionneraient pas l'hiver ?? Cher M. Tireman, lorsque vous lisez les rapports de RTE, il serait peut être plus "honnête" de ne pas noter uniquement les jours de faible production... D'ailleurs votre affirmation est fausse puisse la dernière production hivernale reste tout à fait honorable et que vous avez une interprétation très personnelle des conséquences des hautes pressions
C'est très drôle de voir les anti-éoliens citer les jours d'absence de production et les pro-éolien parler des jours de records de production. L'énergie éolienne est INTERMITTENTE. Sa production s'apprécie sur une période significative et non sur une journée !
L'éolien est tellement une imposture qu'un appel à projet a été lancé pour un parc offshore géant pour prêt de 10 milliards... Allons un peu de sérieux.

prisme | 05 avril 2012 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"il n'y a pas que le nucléaire" il y a aussi "la géothermie de grande profondeur". Quelle belle ouverture d'esprit de résumer nos choix énergétiques à 2 possibilités...
Si la géothermie à grande profondeur est une des solutions à fort potentiel, elle reste cependant réservée à des régions où les poches chaudes sont à distance raisonnable ! En revanche vous ne pouvez résumer l'analyse de l'impact de la géothermie seulement sur le paysage et l'atmosphère ! Quid de la stabilité des sols ? De la gestion des nappes et des couches de perméabilité ?... Bref, tout ça pour dire que la vulgarisation de l'information au service d'une idée est très dangereuse... Belle démonstration M. Tireman.

prisme | 05 avril 2012 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Désolé d’insister, et sans agressivité :
Que je sache, les phénomènes anticycloniques ne génèrent pas de vent.
Quand ces phénomènes ont lieu par grand froid, que doit-on faire ?
« Lors du pic de consommation, le 9 février, il y avait des conditions anticycloniques : les éoliennes n'ont pu produire que 8 % de leur capacité totale. » (Ouest France Entreprise du 28 mars 2012)
Là où j’habite, durant toute la période de froid, les éoliennes installées sur le Cézallier sont restées immobiles.
Maintenant, vu que j’ai remarqué qu’il y a des sportifs, on peut toujours installer un pédalier.
Sur un simple plan technique, le facteur de charge des éoliennes est de 20 à 25 %.
De plus, c’est une énergie dont l’exploitation ne peut être que locale.
Alors, laissons de coté la destruction des paysages, et parlons technique.
Que proposez-vous, mes bons maitres ???
Au fait, pour la géothermie à grande profondeur, on est capable de forages à plus de 5000m… Juste pour info, consulter le site de Soultz-en-Forêt.

Tireman | 05 avril 2012 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon lien pour argumenter le fait que votre affirmation et interprétation des conséquences des hautes pressions sur la production éolienne a été supprimée par le modérateur. (liens externes interdits ?)
Je vous invite donc à lire par exemple l'article "L’éolien, une énergie précieuse pendant l’hiver" sur le site de ENERGEEK ou "eoliennes-vive-le-vent-dhiver" sur ENVIRO2B. Il y en a bcp d'autres...

prime | 05 avril 2012 à 11h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pardonnez-moi de revenir sur ce sujet, mais en vous relisant, je m'interroge, mon cher Prisme.
Je voudrais comprendre ce que vous défendez ?
L'idée d'une énergie "propre", ou le seule éolien ?
Cordialement.

Tireman | 05 avril 2012 à 11h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous avez perdu un "S" mon cher Prisme.
Vous ne voulez pas non-plus que j'ailles sur "Planète éoliennee des fois ???
Juste pour être sûr d'avoir une "information impartialle"...
Mort de rire !

Tireman | 05 avril 2012 à 12h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce que je défends: la réflexion, l'ouverture d'esprit, les énergies renouvelables appropriées à chaque région sous toute leur forme et surtout la lutte contre toute forme de désinformation... Je ne cacherais pas une certaine désaffection pour le nucléaire.

Vous revenez encore sur des faits ponctuels (anticyclone, 9 février,...) Est t'il nécessaire que je vous donne les dates des records de production de l'éolien en France ? C'est ridicule... Vous devriez tout de même jetez un coup d'oeil sur les articles cités, vous vous rendrez compte que l'hiver est loin de se résumer à des phénomènes anticycloniques. "Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiiiiver..." Regardez la production sur l'ensemble de la période hivernale avant d'avancer n'importe quoi.

Et enviro2b c'est un site pro-éolien ??

" on est capable de forages à plus de 5000m" Permettez moi d'exploser de rire à mon tour: regardez la constitution des différentes couches de la croûte terrestre (sur wikipedia par exemple) ! Pour rappel, le centre de la Terre se situe à plus de 6 300 km. A 5000 m, je réitère: nous devons faire un forage sur des zones présentant des "poches chaudes" ou proches de zones volcaniques.


Vous ne semblez pas très bien placé pour faire des leçons de crédibilité...

prisme | 05 avril 2012 à 14h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

« …des faits ponctuels (anticyclone, 9 février,...) » ???
Décidément, je ne dois pas écrire français.
Ce phénomène n’est pas nouveau, il est lié aux grands froids.
Pas la peine de produire de l’énergie quand on en a pas besoin, surtout quand on ne sait pas la stoker…
Pour la Géothermie :
« La géothermie est la seule source d'énergie renouvelable qui s'adresse aux deux grandes filières énergétiques : production d'électricité et production de chaleur. Elle est régulière, avec une disponibilité moyenne de 80 %, et non-polluante.
(à comparer avec les 20% de l’éolien…)
Durée de vie, 80 ans…
Et elle a atteint un niveau de maturité technique et commerciale qui lui permet de rivaliser sans complexe avec les autres énergies renouvelables. »
Sources : futura-sciences.com - quest-ce-que-la-geothermie

Je vous convie aussi à visiter le site Géothermie Soultz.
Vous pouvez aussi consulter Wikipédia sur le sujet.
A propos des forages, on a atteint 9800m en Allemagne, 12000 en URSS.
Enfin, ce sont des extrêmes.
En moyenne, 3800 et 5000m sont suffisants en France.

Vous pouvez consulter tous cela, et plus encore.
Mais, c’est bien comme vous le voulez.
« On ne force pas à boire un âne qui n’a point soif », dit-on chez moi.
Alors, pour la crédibilité... :-)
Très cordialement.

Tireman | 05 avril 2012 à 15h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a vous ecoutez "tireman" il faudrait forer jusqu'en chine,a se moment la autant importer de l'energie nucleaire made in china ,il sont comme vous la bas ,ils adorent l'atome (avant la prochaine catastrophe)en fait "tireman" c'est plutot chinois pas japonais désolé!

lio | 05 avril 2012 à 18h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Pas la peine de produire de l’énergie quand on en a pas besoin, surtout quand on ne sait pas la stoker…"
Pas besoin d'énergie en hiver, vous dites? Ou peut-être, pas besoin d'énergie quand le vent souffle. La logique m'échappe.
Vous semblez focalisé sur les n jours où, effectivement, il n'y a pas de vent, et où, effectivement, on a besoin d'énergie. D'un personne n'a proposé l'éolien comme seule et unique source d'énergie, et par ailleurs, l’interconnexion à échelle européenne des énergies électriques injectées sur le réseau permet de lisser l'effet d'un anticyclone. Car qui dit forte pressions dit forts vent autour de ces fortes pressions, et l’Europe est vaste.
Je remarque que nous disposons, avec le turbinage pompage, de capacités de stockage importantes, je remarque également que ces capacités sont très majoritairement accaparées par le nucléaire, qui produit autant quand les besoins sont faibles (la nuit), que le reste du temps.
La géothermie est très intéressante. Déjà, en réseau de chaleur pour éviter de mettre des chauffages électrique partout. En production d'électricité, il faut un important différentiel entre la source chaude et la source froide. Il faut donc de la géothermie chaude. Profonde. Pourquoi pas! Je suis curieux de savoir pourquoi ce n'est pas mis en œuvre, si c'est viable et souhaitable.
Et pour le sport, très amusante, votre pirouette semble indiquer votre réticence à relativiser l'éolien par rapport à d'autres nuisances pourtant bien consensuelles!

eole | 05 avril 2012 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il semblerait que votre obstination et vos certitudes vous empêchent également de comprendre le sens des phrases et surtout d'éviter soigneusement le débat sur les impacts à prendre en compte pour votre chère géothermie. A un tel point que vous en devenez d'ailleurs presque incorrect...
La géothermie c'est très bien mais dans des endroits qui s'y prêtent (= chaleur accessible à distance raisonnable).
C'est comme si je vous disais qu'il fallait mettre des éoliennes avec des pâles de 300 m pour exploiter le gisement d'une région peu ventée ou 30m² de panneaux solaires dans une région du Nord pour obtenir l'équivalent de production de 2 m² de panneaux dans une région ensoleillée. Absurde non ? A chaque région son potentiel, à chaque potentiel son EnR.

Vous qui semblez être assoiffé, encore faudrait t'il enlever vos oeillères pour trouver une source d'eau potable...

prisme | 06 avril 2012 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et c’est moi qui suis obstiné !
Mort de rire.
Enfin, si vous y tenez tant que ça à vos moulinettes, pas de souci.
Mais, comme le disent 60% des français favorable à l’éolien, dans VOTRE jardin, pas chez moi ! (Not-in-my-Backyard).
Je dois d’ailleurs vous informer que notre communauté de communes a été prospectée il y a quelques temps par des démarcheurs en brassage de vent en tout genre.
La réponse a été sans appel : un NON massif et non négociable.
On a bien eu quelques originaux pour se faire les "promoteurs" (bénévoles ?) du projet, mais vraiment trop minoritaires.
Sommes-nous donc tous des "obstinés" dans nos villages ?
Ou simplement allergiques à l’intégrisme vert ???
Bon vent à tous.

Tireman | 11 avril 2012 à 11h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager