Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Areva se dit prêt à retraiter à La Hague une partie du combustible usé de Fukushima

Risques  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Lors d'une visite à Tokyo le 20 avril dernier, Luc Oursel, le président du groupe Areva, a indiqué que le groupe français était prêt à retraiter, sur le site de La Hague, une partie du combustible nucléaire usé issu des réacteurs de Fukushima. "Le retrait du combustible des piscines est confié aux concepteurs de la centrale qui ont les compétences requises, mais nous avons proposé que la France joue un rôle dans le retraitement. On pourrait imaginer qu'une partie de ce combustible soit pris en charge dans l'usine de La Hague si le gouvernement japonais le souhaite", a-t-il indiqué à la presse, ajoutant : "Traiter du combustible usé qui a été exploité au Japon ou ailleurs fait partie des missions de ce site. Il y aura bien sûr le cas échéant des mesures particulières à mettre en place, une pédagogie à faire, mais il faut avoir une approche rationnelle". Le groupe Areva est déjà impliqué dans la décontamination de l'eau sur le site de Fukushima et se dit prêt à mettre à la disposition des Japonais son expertise sur le démantèlement et la réhabilitation des zones externes au site.

Un retrait du combustible usé prévu pour mi-2013

Le retrait des combustibles usés entreposés dans les piscines de désactivation est la première étape du plan de démentèlement du site présenté en décembre 2011, qui devrait s'échelonner sur une quarantaine d'années.

Tepco a présenté le 16 avril un calendrier pour la couverture du réacteur n°4 de Fukushima. Cette couverture devrait protéger les travaux d'enlèvement du combustible usé de la pluie et du vent, éviter les émissions radioactives et résister aux séismes et tempêtes. Les travaux préparatoires ont débuté fin mars et devraient s'achever au premier trimestre 2013, permettant le démarrage du retrait du combustible au second semestre 2013.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Class'IC®© : simplifiez votre démarche de classement ICPE-Seveso CNPP