En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Après les pêcheurs, les agriculteurs touchés par la hausse du prix de l'énergie

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
L'Assemblée Permanente des Chambres d'agriculture (APCA), la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants) et les Jeunes Agriculteurs ont participé le 4 juin à la réunion organisée par Michel Barnier, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche pour examiner les conséquences de la forte hausse du coût de l'énergie sur les exploitations agricoles.

Selon un communiqué de l'APCA, les représentants professionnels ont souligné que l'effet de la hausse du prix de l'énergie ne se limitait pas à la question du prix du fuel mais qu'elle impactait fortement le prix des produits dérivés du pétrole, tout particulièrement celui des engrais, qui a pratiquement doublé en deux ans.

Les Chambres d'Agriculture qui se félicitent de l'annonce le 30 mai de la reconduction de l'exonération de la TIPP sur les carburants agricoles, demandent que de nouvelles dispositions soient arrêtées rapidement pour répondre aux professionnels les plus exposés (serristes et éleveurs hors-sol) et rechercher des économies sur le poste énergie des exploitations. Les Chambres d'Agriculture souhaitent également que soient encouragés les dispositifs de diagnostic énergétique des exploitations et des matériels agricoles.

Le Ministère de l'Agriculture a annoncé lundi la tenue d'une table-ronde le 10 juin avec les professionnels du monde agricole pour examiner les solutions durables et structurelles à la hausse des prix de l'énergie.

Rappelons que plusieurs centaines d'agriculteurs avaient bloqué le 29 mai l'accès à des dépôts pétroliers dans plusieurs départements français pour protester contre la hausse des prix du carburant, exigeant une aide de l'Etat semblable à celle promise aux pêcheurs. Le dépôt de pétrole de Villette-de-Vienne, dans l'Isère, restait toujours bloqué dimanche par les agriculteurs, de même que les deux dépôts pétroliers au sud de Dijon.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager