En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Première réunion du comité de pilotage du projet ferroviaire au sud de l'IDF

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Selon un communiqué du MEDAD, le comité de pilotage des études du projet d'interconnexion des lignes à grande vitesse (LGV) au sud de l'Ile-de-France a été installé le 19 décembre 2007 au ministère de l'Ecologie sous la présidence de Monsieur Yves Massenet, Ingénieur Général des Ponts et Chaussées, avec l'appui de Réseau ferré de France (RFF), le maître d'ouvrage, et de la SNCF.

Ce projet ferroviaire vise à assurer la continuité du réseau grande vitesse entre la LGV Atlantique et la LGV de contournement est de Paris qui raccorde les LGV sud-est, nord et est. La nouvelle interconnexion pourra également assurer une desserte TGV d'Orly aéroport, à l'image de la gare de Roissy TGV. Le projet s'inscrit dans un tissu périurbain où se superposent d'importants enjeux environnementaux et de développement économique et urbain, notamment sur le pôle d'Orly, a indiqué le Ministère de l'écologie. Un doublement de la LGV Sud-Est serait possible et des mesures de décongestionnement des gares parisiennes pourraient être envisagées.

Le Ministère précise que les études préparatoires à la tenue d'un débat public sur le projet seront suivies par le comité de pilotage qui comprendra une formation Île-de-France et une formation nationale, pour prendre en compte la double dimension du projet.

Outre les institutions du monde des transports, le comité associe les régions Bretagne, Pays-de-Loire, Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes et Alsace ainsi que les départements de l'Essonne, des Hauts-de-Seine, de Seine-et-Marne et du Val-de-Marne ainsi que l'association ''Interconnexion Sud des TGV en Île-de-France''.

Le Ministère souligne que la saisine de la Commission nationale du débat public (CNDP) pourrait intervenir vers l'automne 2009, en vue d'un débat public qui pourrait se tenir au second semestre 2010.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager