En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'OCDE veut encourager les investissements ''verts''

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Dans une déclaration commune, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s'est engagée le 25 juin à accentuer les efforts pour mettre en oeuvre des stratégies de croissance verte en réponse à la crise actuelle et au-delà, à l'issue d'une réunion ministérielle à Paris qui a rassemblé 40 pays représentant 80% de l'économie mondiale.

Les pays de l'OCDE (parmi lesquels la France, le Canada, la Turquie, les Etats-Unis), ainsi que le Chili, l'Estonie, Israël et la Slovénie ont adopté la Déclaration sur la croissance verte. A six mois de la conférence des Nations Unies sur le climat de Copenhague (Danemark) qui doit aboutir à un nouveau traité post-Kyoto, les pays signataires* veulent combattre la crise tout en investissant dans la ''croissance verte''.

La crise actuelle peut servir de catalyseur à des réformes indispensables qui aboutiront à des avancées aussi bien pour l'environnement que pour l'emploi et l'économie, souligne l'OCDE dans la déclaration.

Afin de favoriser une croissance verte, l'OCDE souhaite notamment encourager les investissements verts et efficaces à l'égard des changements climatiques fondées notamment sur des instruments de marché, des réglementations et d'autres moyens d'action, afin de modifier les comportements et d'amener le secteur privé à apporter des réponses appropriées. Elle veut également encourager la gestion durable des ressources naturelles et favoriser les réformes internes, dans le but d'éviter ou de supprimer les politiques dommageables pour l'environnement (...) notamment les subventions en faveur de la consommation ou de la production de combustibles fossiles.

L'OCDE entend aussi encourager la création d'emplois verts et le développement des compétences nécessaires pour occuper ces emplois mais aussi renforcer la coopération internationale pour mettre au point des technologies propres, notamment en développant les activités liées aux TIC vertes.

L'objectif de l'OCDE est de parvenir, à Copenhague en décembre à un accord international ambitieux, efficace, efficient, détaillé et équitable sur la politique climatique de l'après-2012, dans le cadre duquel tous les pays prendront des engagements ou des mesures d'atténuation, ainsi que des mesures d'adaptation.


* L'Allemagne, l'Australie, l'Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la Corée, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, les États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Islande, Israël, l'Italie, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, la Slovénie, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et la Turquie, et la Communauté européenne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager