Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La FAO croit en la réutilisation des eaux usées après traitement

Eau  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

"Il est temps d'arrêter de considérer les eaux usées comme des déchets pour plutôt les voir comme des ressources pouvant être utilisées pour cultiver ou encore pour lutter contre les pénuries d'eau dans le secteur agricole". C'est le message que l'organisation mondiale de l'agriculture (FAO) a fait passer du 19 au 21 janvier dernier lors du Forum mondial pour l'alimentation et l'agriculture.

La pratique de réutilisation des eaux usées une fois traitées n'est pas encore très répandue. Et quand elle est mise en oeuvre il s'agit surtout d'utiliser les eaux issues des villes, abondantes et gratuites, pour irriguer à proximité des cultures, alimentaires ou non, destinées à l'alimentation urbaine. Mais pour la FAO, cette pratique doit être développée également en milieu rural.

"Si elles sont traitées correctement, les sources en eau alternatives et non-conventionnelles - dont les effluents d'origine urbaine et les écoulements issus des fermes - peuvent aider à atténuer le problème de concurrence d'accès aux ressources", estime la FAO. L'organisation internationale s'appuie sur le retour d'expériences de nombreux pays. En Egypte et en Tunisie, les eaux usées sont utilisées dans les projets agroforestiers, contribuant à la fois à la production de bois et aux efforts visant à lutter contre la désertification. En Jordanie, l'eau recyclée représente 25% de l'ensemble de l'eau utilisée dans le pays tandis qu'aux Etats-Unis, le traitement et la gestion des recharges d'aquifères sont courants, surtout dans l'ouest du pays.

La FAO rappelle que l'agriculture utilise déjà 70% des prélèvements mondiaux d'eau souterraine. Or, la demande alimentaire est appelée à augmenter d'au moins 50% d'ici 2050. Les besoins en eau de l'agriculture suivront la même tendance tout comme les demandes issues des villes et des industries.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager