Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Aides publiques à l'énergie : l'UE ne devrait pas inclure le nucléaire dans ses lignes directrices

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Antoine Colombani, le porte-parole du commissaire européen à la Compétitivité Joaquin Almunia, a indiqué vendredi que les nouvelles lignes directrices européennes pour le financement du secteur de l'énergie, attendues pour le mois de novembre, ne devraient pas inclure de dispositions spécifiques pour l'énergie nucléaire, rapporte Reuters. Cette position serait partagée par les autres commissaires.

L'Union européenne révise actuellement les lignes directrices encadrant les soutiens publics accordés au secteur de l'énergie, dont les tarifs d'achat destinés aux énergies renouvelables. Un premier projet mentionnait des dispositifs de soutien public à l'énergie décarbonée, une formule qui inclut les renouvelables et le nucléaire. Face à la levée de boucliers, particulièrement en Allemagne, la Commission semble faire marche arrière.

L'Angleterre en première ligne

L'Angleterre négocie actuellement avec EDF la mise en place d'un "contrat pour différence" qui permettrait à l'opérateur français de s'assurer que la production des réacteurs qu'il entend construire en Angleterre soit vendue à un prix d'environ 100 euros par MWh, quelle que soit l'évolution du prix de l'électricité. L'Etat verserait à EDF le complément si le prix de marché était inférieur à 100 euros et EDF verserait le "trop perçu" en cas contraire.

Actuellement, un tel dispositif est délicat à mettre en œuvre car il pourrait être considéré comme une aide d'Etat illégale. L'absence de référence à l'énergie nucléaire dans les lignes directrices de l'UE signifierait que la conformité règlementaire d'un éventuel "contrat pour différence" ne bénéficierait pas d'un régime dérogatoire et serait évaluée par la Commission au regard de la législation européenne.

Réactions2 réactions à cet article

 

Je ne comprend pas.
Quelle différence entre acheter de l'énergie à 100 € / MWh en compensant ensuite le trop ou le moins et acheter l'énergie directement au prix juste.
Encore une histoire de CA garantis ça. Du financier.
Et pourquoi l'énergie nucléaire devrait être exclue ? Depuis le temps qu'on nous rabâche que c'est une énergie décarbonée ...

Lobbying quand tu nous tiens...

Terra | 10 octobre 2013 à 13h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Parce que l'uranium est une énergie importée et que les aides de l'union européenne ont d'abord pour objectif de sécuriser la production d'énergie pour diminuer notre dépendance vis à vis de l'extérieur. Voir l'exemple des français qui ont du envoyer leur armée au Sahel pour protéger leur approvisionnement en électricité...

Chelya | 29 octobre 2013 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Afrique : une équipe complémentaire pour vos projets énergétiques LPA-CGR avocats